La Bourse de NY hésitante après un mois de juillet brillant

NEW YORK (Reuters) - Les valeurs américaines ont clôturé en ordre dispersé vendredi au terme d'une séance en dents de scie, après la déception causée par les chiffres de la croissance au deuxième trimestre, mais le mois de juillet se solde par un rebond marqué grâce notamment aux résultats de sociétés.

Partager

L'indice Dow Jones a fini sur un repli symbolique de 1,22 point, soit 0,01%, à 10.465,94. Le Standard & Poor's 500 a gagné 0,07 point (+0,01%) à 1.101,60 et le Nasdaq Composite s'est adjugé 3,01 points (+0,13%) à 2.254,70.

Le marché perdait autour de 1% en tout début de journée après la publication de la première estimation de la croissance américaine au deuxième trimestre, qui a montré un ralentissement marqué de la reprise, à 2,7% en rythme annualisé contre 3,7% sur les trois premiers mois de l'année.

Mais la tendance s'est redressée au fil des heures avec l'indice PMI d'activité industrielle dans la région de Chicago, qui a dépassé les attentes en juillet.

Les résultats définitifs de l'enquête mensuelle Reuters-Michigan ont ensuite montré que le moral des ménages s'était détérioré ces dernières semaines, l'indice de confiance tombant au plus bas depuis novembre, bien qu'au-dessus de la première estimation publiée il y a deux semaines.

L'indice S&P 500 semble néanmoins avoir trouvé un support autour de 1.088 à 1.090 points, dans un contexte marqué par des indicateurs conjoncturels mitigés mais des résultats de sociétés solides.

CHEVRON MONTE, MERCK BAISSE APRÈS LEURS RÉSULTATS

"Les indicateurs économiques du jour constituent des preuves supplémentaires montrant qu'un rythme de croissance au moins moyen va se maintenir", a commenté Charles Lieberman, directeur des investissements d'Advisors Capital Management.

"Les investisseurs en profitent et achètent des valeurs qui sont extrêmement bon marché en ce moment."

Sur la semaine, le Dow Jones a gagné 0,4% tandis que le S&P 500 perdait 0,1% et que le Nasdaq cédait 0,65%.

Mais si cette dernière séance de juillet a été mitigée, le mois qui s'achève se solde pour Wall Street par un rebond marqué, après la nette baisse de mai et juin: le Dow et le S&P affichent des gains respectifs de 7,08% et 6,88%, leur meilleure performance depuis un an, et le Nasdaq a pris 6,90%, sa plus forte hausse mensuelle depuis mars.

Parmi les valeurs les plus actives ce vendredi, Chevron, la deuxième compagnie pétrolière américaine, a gagné 0,25% après avoir publié un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, en dépit d'un chiffre d'affaires jugé décevant.

Le géant de la pharmacie Merck & Co a quant à lui cédé 1,71% après avoir revu à la baisse sa prévision de bénéfice par action pour l'ensemble de 2010.

Egalement dans le rouge, l'indice sectoriel PHLX des semi-conducteurs a reculé de 1,05%, poursuivant le repli entamé jeudi après les perspectives décevantes de Nvidia et de Symantec.

Matthew Lynley, avec Ryan Vlastelica et Leah Schnurr, Marc Angrand pour le service français

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS