La Bourse de New York accuse une baisse infime

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a accusé une baisse infime vendredi, l'effet de la bonne tenue des valeurs liées aux services aux collectivités (les "utilities") ayant été plus qu'annulé par le recul de valeurs financières toujours plombées par la réaffirmation par la Réserve fédérale de trois hausses de taux en 2017.

L'indice Dow Jones a cédé 0,1%, soit 19,93 points, à 20.914,62. Le S&P-500, plus large, a perdu 3,13 points, soit 0,13%, à 2.378,25. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 0,24 point à 5.901,00.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow a cependant pris 0,1%, le S&P 500 0,2% et le Nasdaq 0,7%, les trois indices reprenant leur marche en avant après leur recul hebdomadaire de la semaine dernière.

Les valeurs financières sont les principales bénéficiaires de l'élan qui porte Wall Street depuis la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle du 8 novembre, dopées par les promesses de dérégulation de l'homme d'affaires devenu président et par les perspectives d'un resserrement monétaire de la Fed.

Mais elles sont à la peine depuis que la banque centrale a annoncé mercredi, à l'occasion d'une hausse d'un quart de point de son taux d'intérêt, qu'elle s'en tenait à trois tours de vis cette année alors que certains avaient commencé à en espérer quatre.

L'indice S&P les regroupant a ainsi perdu 1,05%, recul sectoriel le plus marqué du jour, et Goldman Sachs (-1,72%) et JPMorgan Chase (-1,05%) ont accusé les plus fortes baisses du Dow Jones.

Sur l'ensemble de la semaine, l'indice financier a perdu 0,94%. Mais il reste en hausse de 22,6% par rapport au cours de clôture du 8 novembre contre un gain de 11,1% pour l'indice S&P 500 sur la période.

UN TRAITEMENT DU CHOLESTÉROL D'AMGEN DÉÇOIT

Le titre Amgen (-6,38%) a accusé la plus forte baisse du S&P 500, les investisseurs ayant été déçus par les résultats d'une étude d'un traitement du cholestérol mis au point par le laboratoire.

L'étude montre pourtant que ce médicament réduit de plus de 20% les risques de crises cardiaques auprès de patients souffrant du coeur mais les intervenants de marché attendaient manifestement des résultats encore plus spectaculaires.

L'indice S&P des valeurs pharmaceutiques a reculé de 0,53%, subissant la deuxième plus forte baisse du jour.

Le compartiment des "utilities" a pris 0,58%, inscrivant la plus hausse la plus prononcée de la séance, devant les télécoms (+0,55%) et les matières premières (+0,51%).

Du côté des valeurs individuelles en hausse, le titre Adobe Systems a pris 3,81% à 127,01 dollars après que l'éditeur de logiciels a publié des résultats trimestriels meilleurs que prévu ainsi que prévisions pour le trimestre en cours supérieures aux attentes des analystes.

L'action Tiffany & Co a avancé de son côté de 2,71% à 92,42 dollars suitte, là aussi, à l'annonce de résultats trimestriels supérieurs aux attentes grâce à la vigueur de la demande au Japon et en Chine ainsi qu'à des hausses de prix et des baisses de coûts.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Conformité Machines (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS