Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

La boucherie industrielle alsacienne Thierry Schweitzer rachète Sobovia

, , ,

Publié le

L’entreprise de transformation de viande Thierry Schweitzer basée à Barr (Bas-Rhin) a racheté son concurrent et voisin Sobovia à Obernai. Le nouvel ensemble industriel mise sur la complémentarité de leurs filières et marchés respectifs pour rester dans la course, face aux principaux acteurs alsaciens Stoeffler et Pierre Schmidt.

L’origine de l’absorption de Sobovia par Thierry Schweitzer se trouve dans l’annonce du départ à la retraite du patron de Sobovia, Hubert Engeldinger. Cité dans les Dernières nouvelles d’Alsace, le nouveau dirigeant de cet ensemble (20 millions d’euros de chiffre d’affaires, 115 salariés) explique que ce rapprochement aura comme première intention d’additionner les marchés actuellement détenus par les deux entreprises.

Sobovia, établi à Obernai (Bas-Rhin) vend la moitié de sa production aux grands groupes de restauration, cantines et restauration d’entreprise. Son chiffre d’affaires s’élève à 12 millions d’euros et l’entreprise emploie 75 salariés. Thierry Schweitzer distribue plus de 60% de ses produits dans la grande distribution et affiche un chiffre d’affaires de 7,5 millions d’euros avec 40 salariés.

Traçabilité et circuits courts

Selon des sources proches du dossier, les deux marques seront conservées. Dans la nouvelle entité, Thierry Schweitzer mettra en avant les produits bios, qui représentent déjà 15% des ventes de cette marque tandis que Sobovia dispose de compétences spécifiques en matière de plats cuisinés. L’orientation générale reste de privilégier une image de qualité élevée, conforme aux attentes de la clientèle régionale, attachée aux traditions bouchères et charcutières alsaciennes.

Le nouvel ensemble reste un acteur de taille réduite en comparaison avec Stoeffler qui réalise 90 millions d’euros de chiffre d’affaires avec 370 salariés (hors saisonniers) et Pierre Schmidt qui lui affiche un chiffre d'affaires de 60 millions d’euros avec 300 salariés.
Le rapprochement des deux entreprises s’appuie sur une autre motivation : l’entreprise Thierry Schweitzer s’est dotée d’un nouvel espace de 2 500 mètres carrés à Barr, le montant de l’investissement n’est pas communiqué, pas encore exploité à 100%. De quoi justifier prudence et perspective pour son dirigeant qui rappelle que la nouvelle PME doit maintenant faire ses preuves.

Dans un secteur où la traçabilité est devenue un concept central, l’expérience acquise en la matière par la marque Thierry Schweitzer représente un argument concret pour envisager un développement significatif.

Didier Bonnet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle