La BNS prend des mesures qui déçoivent, le franc suisse monte

par Pascal Schmuck

Partager

ZURICH (Reuters) - La Banque nationale suisse (BNS) a intensifié mercredi ses mesures pour contrer l'envolée du franc mais s'est abstenue d'une intervention directe, ce qui a déçu le marché et renforcé le franc contre l'euro et le dollar.

Des courtiers indiquent que des positions avaient été prises contre une intervention des autorités suisses et un possible objectif de cours face à l'euro, mais que l'absence d'annonce en ce sens a redonné de la vigueur au franc alors que la demande en valeurs refuges rebondit.

L'euro a chuté de plus de 2% après les annonces de la BNS, à 1,1224 franc sur la plate-forme d'échanges EBS contre plus de 1,15 avant l'ouverture des marchés, un seuil que la monnaie unique avait franchi pour la première fois depuis un mois.

Le dollar a perdu de son côté plus de 1,7% à 0,7822 franc.

"Comme vous pouvez le voir par la réaction du franc suisse, le marché est très déçu du manque d'intervention directe de la BNS", commente Mark Mitchell, analyste chez IGM.

"C'est vraiment un cas classique où on achète la rumeur et où on vend l'annonce, mais cette fois l'annonce n'était même pas aussi impressionnante que les articles de presse."

Lena Komileva, chez Brown Brothers Harriman, précise que "c'est une déception alors que les marchés attendaient des mesures beaucoup plus radicales, comme un taux de change spécifique".

"C'est plus ou moins la même histoire, et c'est inadéquat dans un environnement où les investisseurs recherchent des valeurs sûres, provoquant des afflux spéculatifs dans le franc suisse."

La Banque Nationale Suisse a annoncé qu'elle relevait les liquidités sur le marché monétaire en francs et visait une nouvelle augmentation des avoirs en comptes de virement détenus par les banques, les portant à 200 milliards de francs contre 120 milliards précédemment.

Elle a aussi annoncé qu'elle continuerait à racheter les bons de la BNS en circulation et qu'elle conclurait des swaps de change en vue d'atteindre le nouvel objectif dans les plus brefs délais.

C'est la troisième fois ce mois-ci que la BNS prend des mesures contre la vigueur du franc, qu'elle juge "extrêmement surévalué". Elle avait déjà annoncé le 10 août une augmentation significative de la liquidité sur le marché monétaire en francs et des opérations de swap en devises étrangères, après avoir baissé le taux Libor à trois mois le 3 août.

"Avec la faiblesse des marchés d'actions, le franc suisse est vulnérable à de nouvelles progressions", souligne Niels Christensen, stratège devises chez Nordea, à Copenhague.

Vers 09h10 GMT, l'euro se traitait autour de 1,1345 franc (en baisse de 1,3%) et le dollar autour de 0,7860 (-1,5%).

Avec Jessica Mortimer à Londres, édité par Robin Bleeker et Dominique Rodriguez

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS