L'Usine Santé

La biotech nantaise Xenothera lève 7 millions d'euros pour tester son traitement contre le Covid-19

Julien Cottineau , , , ,

Publié le , mis à jour le 15/06/2020 À 13H15

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Bonne nouvelle [ACTUALISÉ] Basée à Nantes (Loire-Atlantique), la société de biotechnologies Xenothera boucle le financement de son traitement contre le Covid-19. L’entreprise a annoncé le 15 juin avoir levé plus de 7 millions d’euros pour préparer son essai clinique.

La biotech nantaise Xenothera lève 7 millions d'euros pour tester son traitement contre le Covid-19
La biotech nantaise Xenothera envisage que son traitement contre les coronavirus, et donc le Covid-19, pourrait arriver début 2021.
© Xenothera

La biotech française Xenothera franchit une étape de plus dans le développement de son traitement contre le Covid-19. Installée à Nantes (Loire-Atlantique), l’entreprise a annoncé le 15 juin avoir bouclé le financement de son médicament. Elle a réussi à lever plus de 7 millions d’euros tout en devenant la première société à bénéficier du Programme d’investissements d’avenir (PIA) mis en place par Bpifrance.

Xenothera veut accélérer les procédures de son candidat médicament

L’État français va soutenir Xenothera à hauteur de 2,3 millions d’euros à travers le dispositif French Tech Bridge, géré dans le cadre du PEI. L’Union européenne apporte 2,1 millions d’euros tandis que l’entreprise avait déjà réuni 500 000 euros de subventions et 2,8 millions d’euros auprès de ses actionnaires historiques.

“Ces financements permettent à l’entreprise d’accélérer les procédures de son candidat médicament anti-Covid-19 nommé XAV-19 et de préparer son essai clinique de traitement des patients en début d’hospitalisation”, commente Xenothera dans un communiqué. L’augmentation de capital menée auprès des actionnaires va également permettre de financer le développement des autres produits de l’entreprise en transplantation, maladies infectieuses et cancérologie.

Un essai clinique fin juin ?

Xenothera, spécialiste de l’immunologie, dispose d’une technologie innovante pour mettre au point des anticorps polyclonaux humanisés qui pourraient permettre de lutter contre des maladies infectieuses résurgentes, comme Ebola ou celles dues aux coronavirus. Le 15 avril, Xenothera avait conclu un accord avec le LFB pour que ce dernier produise le premier lot clinique de son candidat médicament XAV-19.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte