Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

La biotech française Nanobiotix autorisée par la FDA à un test en immuno-oncologie

Sybille Aoudjhane , , ,

Publié le

Nanobiotix va tester NVTXR3 en immuno-oncologie. Cette technique a pour but de stimuler la réponse du système immunitaire contre les cellules cancéreuses. 

La biotech française Nanobiotix autorisée par la FDA à un test en immuno-oncologie
Molécules NBTXR3 conçues par Nanobiotix.
© Nanobiotix

Nanobiotix, société française spécialisée dans la nanomédecine, a annoncé mardi 26 décembre avoir obtenu l’accord de la Food and Drug Administration (FDA) pour effectuer les premiers essais cliniques du NBTXR3 en immuno-oncologie. "La FDA américaine a accepté la demande d’Investigational New Drug (IND) pour un nouvel essai clinique avec NBTXR3, [...], conçu pour être injecté directement dans les tumeurs cancéreuses, activé par radiothérapie stéréotaxique d'ablation (SABR) et administré en combinaison avec un anticorps anti-PD1", explique le communiqué.

La solution NBTXR3 est "une suspension aqueuse injectable de nanoparticules d’oxyde d’hafnium", évaluée cliniquement pour traiter les tumeurs solides. C’est un système dans lequel les particules d’oxyde d’hafnium flottent dans un liquide. Selon Nanobiotix, "après injection intra tumorale, NBTXR3, lorsqu’activé par la radiothérapie, est capable d’absorber l’énergie provenant de rayonnements ionisants, et de l’amplifier pour détruire les cellules tumorales par l’altération de leur ADN."

Le communiqué explique que l’étude portera sur trois cohortes de patients atteints de carcinome épidermoïde récurrents et/ou métastatiques de la tête et du cou (NHSCC) ou de cancers du poumon métastasé (CPNPC). Elle sera réalisée en deux phases successives : la première d’entre elles sera une escalade de dose, la seconde, une phase d’expansion. Entre 36 et 72 patients sont recrutés pour la phase I et 40 pour la phase II. Le premier patient est attendu au cours du deuxième trimestre 2018, avec des premiers résultats envisagés à l’été 2019.

Stimuler le système immunitaire

Des essais cliniques sont déjà réalisés depuis 2011 sur des patients atteints de différents cancers (Sarcome des Tissus Mous, de la Tête et du Cou, de la Prostate, et du Foie notamment). Mais la FDA a aujourd’hui autorisé l’essai en immuno-oncologie destiné à stimuler la réponse du système immunitaire contre les cellules tumorales.

Selon Nanobiotix, seulement 15 à 20 % des patients atteints de cancer du poumon et environ 13 à 22% des patients atteints de carcinome épidermoïde de la tête et du cou répondent aux différents traitements actuels d’immunothérapie. "Le mode d’action physique de NBTXR3 et la mort cellulaire générée induit une immunogénicité différente par rapport à la radiothérapie et à la chimiothérapie. Cela pourrait être clé pour augmenter considérablement le nombre de patients atteints de cancers qui pourraient bénéficier de thérapies d'immuno-oncologie", explique l’entreprise. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus