Pour éviter une pénurie, la Belgique pourrait importer de l'électricité française

Pour éviter une pénurie liée aux difficultés de plusieurs réacteurs nucléaires d'Engie, la Belgique pourrait importer 1 000 mégawatts d'électricité de France durant les mois d'hiver, a déclaré le 2 octobre devant le Parlement belge le directeur général du gestionnaire de réseau Elia.

Partager
Pour éviter une pénurie, la Belgique pourrait importer de l'électricité française
La Belgique pourrait importer 1 000 mégawatts d'électricité de France cet hiever. /Photo prise le 4 septembre 2018/REUTERS/Thomas Mukoya

Durant les mois d'hiver, l'Hexagone pourrait bien venir au secours de la Belgique. Cette dernière envisage d'importer 1 000 mégawatts d'électricité afin de faire face à une éventuelle pénurie du fait de l'arrêt de plusieurs réacteurs nucléaires, a déclaré le 2 octobre devant le Parlement belge le directeur général du gestionnaire de réseau Elia.

"Pour les mois de novembre et de décembre, la France aura une capacité disponible de 1 000 mégawatts qui pourra être exportée de la France vers la Belgique, ce qui est une bonne nouvelle (...)", a déclaré Chris Peeters devant une commission parlementaire.

Engie Electrabel reconnaît une crise "gigantesque"

Sur les sept réacteurs nucléaires que compte la Belgique, tous exploités par le français Engie via sa filiale Electrabel et produisant normalement la moitié des besoins en électricité du pays, un seul est actuellement opérationnel. Engie a toutefois annoncé vendredi que les opérations de maintenance sur le réacteur nucléaire Tihange 1, située dans la province de Liège, s'achèveraient plus tôt que prévu, à la mi-novembre.

À LIRE AUSSI

Engie dément avoir proposé de vendre ses réacteurs belges à EDF

Une semaine auparavant, Electrabel avait cependant dit que l'arrêt de deux autres réacteurs - Tihange 2 et Tihange 3 - allait être prolongé de plusieurs mois, au moins jusqu'en mars 2019, en raison de la dégradation du béton de certains bâtiments.

Au vu de cette "indisponibilité supplémentaire et inattendue de plusieurs centrales nucléaires pour l'hiver 2018-2019", Elia avait estimé dans un communiqué publié la semaine dernière entre 1.600 et 1.700 mégawatts le "besoin de capacité supplémentaire pour garantir la sécurité d'approvisionnement de la Belgique cet hiver".

S'exprimant lui aussi devant les parlementaires belges, Thierry Saegeman, directeur des activités nucléaires chez Engie Electrabel, a qualifié la crise de "gigantesque", ajoutant que le groupe français aidait Elia à trouver des capacités supplémentaires pour faire face à la pénurie.

avec Reuters (Sybille de La Hamaïde, Daphne Psaledakis et Bate Felix, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Assurance Qualité Matériaux et Procédés Spéciaux

Safran - 19/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS