L'Usine Santé

La BEI, au secours de Transgène

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

La BEI, au secours de Transgène
La filiale d’Institut Mérieux a constitué un trésor de guerre de 60 millions d’euros.
La filiale d’Institut Mérieux, installée à Strasbourg (Bas-Rhin), se relance après le plan de restructuration de 2015. Transgène a constitué un trésor de guerre de 60 millions d’euros pour enfin obtenir des partenariats commerciaux autour de produits de traitements de différents cancers et de la tuberculose. Outre le prêt de 20 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement (BEI), Transgène affirme disposer d’une trésorerie de 30 millions d’euros. Et sa maison mère s’est engagée à apporter, elle, 10 millions supplémentaires. Institut Mérieux intervient également pour reprendre l’activité de bioproduction. « Nous passons ainsi un message fort aux marchés. Dans la période cruciale des deux ans à venir, au moins l’un de nos produits[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte