La BCE va renforcer son soutien sur le long terme, selon Allianz GI

PARIS (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) devrait annoncer jeudi qu'elle renforce son soutien à l'économie de la zone euro sur le long terme en augmentant et prolongeant ses achats d'actifs et en facilitant encore l'accès des banques au crédit, dit on chez Allianz Global Investors.
Partager
La BCE va renforcer son soutien sur le long terme, selon Allianz GI
La Banque centrale européenne (BCE) devrait annoncer jeudi qu'elle renforce son soutien à l'économie de la zone euro sur le long terme en augmentant et prolongeant ses achats d'actifs et en facilitant encore l'accès des banques au crédit, dit on chez Allianz Global Investors. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

La BCE devrait augmenter le montant du Programme d'achats d'urgence face à la pandémie (PEPP) de 500 milliards d'euros pour le porter à 1.850 milliards tout en le prolongeant de six mois, soit jusqu'à fin décembre 2021, écrit Franck Dixmier, directeur des investissements obligataires pour la branche de gestion d'actifs de l'assureur allemand, dans une note publiée lundi.

Allianz GI prévoit en outre l'annonce par l'institution de Francfort de conditions encore plus favorables d'octroi de liquidité aux banques au travers des ses opérations de refinancement à long terme ciblées (Targeted Longer-Term Refinancing Operations, TLTRO).

Ces mesures, auxquelles les responsables de la banque centrale ont préparé les esprits depuis des semaines, se justifient tout à la fois par la détérioration des perspectives économiques, les incertitudes liées à la deuxième vague de COVID-19, la faiblesse de l'inflation et l'appréciation de l'euro, lit-on dans la note.

"La BCE compte s'engager encore davantage pour soutenir l'économie et continuer le programme PEPP tant que la crise sanitaire durera", écrit Franck Dixmier.

"En présentant une feuille de route très claire, la BCE offre une grande visibilité aux investisseurs, en ancrant toujours davantage les taux courts sur des niveaux bas et en influant sur l'ensemble de la courbe", ajoute-il.

Les nouvelles mesures sont déjà intégrées par les marchés, comme le montre la compression des écarts de rendement ("spreads") sur le marché du crédit et sur la dette des pays situés à la périphérie de la zone euro, fait valoir Franck Dixmier.

(Patrick Vignal, édité par Marc Angrand)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS