La BCE somme Novo Banco de combler un trou d'1,4 milliard

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a ordonné à la banque portugaise Novo Banco de combler un besoin en capitaux de 1,4 milliard d'euros, une contrainte qui risque de compliquer encore davantage le processus de vente de la banque née du sauvetage de Banco Espirito Santo (BES) intervenu l'an dernier.

Partager

Cette recapitalisation représentera un défi de taille pour le probable futur gouvernement de gauche qui sera mis en place dans les prochaines semaines.

Novo Banco faisait partie des neuf banques auxquelles la BCE avait décidé, en mai, d'également faire passer un test de résistance au vu de leur importance systémique accrue depuis les bilans de santé auxquels elle a soumis l'an dernier les grandes banques européennes.

Novo Banco, qui regroupe les actifs sains de BES, a deux semaines pour présenter un plan de recapitalisation et neuf mois pour le mettre en oeuvre.

La Banque du Portugal déclare dans un communiqué que Novo Banco a déjà commencé à plancher sur un plan de levée de capitaux qui passerait par des cessions d'actifs. Ce plan sera présenté dans les semaines à venir.

Il y a deux mois, la Banque du Portugal avait annoncé la suspension de la vente de Novo Banco, faute d'offres suffisantes, tout en disant alors qu'elle prévoyait de relancer le processus quand les conditions seraient plus favorables.

Lisbonne espère vendre Novo Banco pour récupérer au moins une partie des 4,9 milliards d'euros consacrés l'an dernier au sauvetage de BES, alors deuxième banque du pays mais menacée de faillite par les dettes de sa famille fondatrice.

Novo Banco se classe aujourd'hui au troisième rang du marché bancaire portugais par ses actifs, qui représentent environ 65 milliards d'euros. Les actifs les plus risqués de BES, notamment ceux exposés à la dette des Espirito Santo, ont été cantonnés dans une structure de défaisance.

Les huit autres banques supplémentaires testées cette année par la BCE étaient Banque Degroof en Belgique, l'Agence française de développement, J.P. Morgan Bank Luxembourg, des filiales en Autriche des banques russes Sberbank et VTB Bank, la banque slovène Unicredit Banka Slovenija (groupe UniCredit), l'établissement finlandais de finance municipale Kuntarahoitus Oyj et la banque maltaise Mediterranean Bank.

Les trous révélés par tests dans la moitié de cette liste ont déja été comblés, a ajouté la BCE.

(John O'Donnell, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS