La BCE prête à de nouvelles mesures si nécessaire

Publié le

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) reste prête à renforcer son arsenal de mesures de soutien à l'économie en cas de besoin, ont déclaré mercredi deux de ses responsables, nuançant ainsi à leur tour le message adressé la semaine dernière aux marchés par l'institution.

La BCE prête à de nouvelles mesures si nécessaire
La Banque centrale européenne (BCE) reste prête à renforcer son arsenal de mesures de soutien à l'économie en cas de besoin, ont déclaré mercredi deux de ses responsables, nuançant ainsi à leur tour le message adressé la semaine dernière aux marchés par l'institution. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach
© KAI PFAFFENBACH

La BCE a laissé sa politique monétaire inchangée jeudi dernier et elle n'a exprimé qu'une gêne relative face à la vigueur récente de l'euro mais plusieurs membres de son Conseil des gouverneurs ont ensuite évoqué les risques qui pèsent sur les prévisions, dont celui lié au taux de change de la monnaie unique.

"On ne peut pas exclure que la BCE doive ajouter un soutien supplémentaire" aux mesures déjà mises en oeuvre face à la crise, a déclaré mercredi Pablo Hernandez de Cos, le gouverneur de la banque centrale espagnole.

De nombreux observateurs sont préoccupés par la faiblesse de l'inflation dans la zone euro, inférieure depuis sept ans à l'objectif de 2% de la BCE. Et les nouvelles prévisions de l'institution suggèrent que cette faiblesse pourrait perdurer plusieurs années encore.

Isabel Schnabel, membre du directoire de la banque centrale, a assuré mercredi que l'accélération de l'inflation serait un facteur décisif et qu'une incapacité à la faire remonter vers 2% pourrait justifier de nouvelles mesures.

"Nous continuons de surveiller les informations qui nous parviennent, y compris l'évolution du taux de change, et nous sommes prêts à agir si les données qui nous parviennent ne correspondent pas à l'objectif de nos mesures d'urgence, soit le comblement de l'écart d'inflation résultant de la pandémie", a-t-elle dit à l'AFP.

Mais elle a ajouté que la reprise économique dans la zone euro prendrait du temps, tout comme la remontée de l'inflation.

"Nous constatons que nos mesures assurent un soutien tangible à l'inflation de base qui a toutefois été occulté par d'autres facteurs", a-t-elle expliqué.

(Balazs KOranyi, version française Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte