La BCE est encore loin de sortir de la politique accommodante

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) est encore loin d'entamer son désengagement de sa politique monétaire actuellement accommodante, a déclaré jeudi son président, Mario Draghi.

Partager

La BCE avait auparavant annoncé, comme attendu, le maintien de ses taux d'intérêt à leur niveau actuel, le principal d'entre eux, le taux de refinancement, restant fixé à 0,5%, son plus bas niveau historique.

"Je vais confirmer ce que nous avons dit la dernière fois et ce que certains d'entre nous ont également dit dans diverses déclarations publiques: tout bien considéré, notre sortie est très lointaine", a déclaré Mario Draghi lors de la conférence de presse qui suit chaque mois la réunion de politique monétaire de l'institution.

Il avait auparavant déclaré que les taux d'intérêt resteraient à leur niveau actuel ou plus bas pendant "une période de temps prolongée", précisant que la BCE n'excluait toujours pas d'adopter un taux de facilité de dépôt négatif.

Une telle mesure viserait à décourager les banques de placer une partie de leurs liquidités auprès de la BCE, afin de faciliter l'octroi de crédit.

"Nous conservons un esprit ouvert, nous sommes techniquement prêts et cela fait partie des options dont nous disposons pour l'avenir", a-t-il dit, ajoutant que la BCE ferait en sorte que les liquidités restent abondantes.

Paul Carrel; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS