La BCE devrait envisager d'élargir son analyse monétaire, dit Villeroy de Galhau

PARIS (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) doit repenser son analyse monétaire, éventuellement en y incluant des indicateurs tels que les actifs des institutions financières et la croissance nominale du produit intérieur brut (PIB), a déclaré mercredi le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau.
Partager
La BCE devrait envisager d'élargir son analyse monétaire, dit Villeroy de Galhau
La Banque centrale européenne (BCE) doit repenser son analyse monétaire, éventuellement en y incluant des indicateurs tels que les actifs des institutions financières et la croissance nominale du produit intérieur brut (PIB), a déclaré mercredi le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau. /Photo d'archives/REUTERS/Ng Han Guan

L'analyse monétaire est actuellement secondaire par rapport à l'analyse économique dans les décisions du conseil des gouverneurs de la BCE, ce qui amène certains à évoquer son abandon.

François Villeroy de Galhau, membre du conseil des gouverneurs de la BCE, pense au contraire qu'elle pourrait être élargie dans le cadre de la réflexion stratégique engagée par l'institut de Francfort sur ses objectifs et ses méthodes d'analyse.

"Nous devons repenser notre 'deuxième pilier' - l'analyse monétaire actuelle - particulièrement à la lumière des inquiétudes en matière de stabilité financière", a dit le gouverneur de la Banque de France lors d'une conférence en ligne sur le secteur financier.

Parmi les indicateurs du secteur financier, la BCE pourrait ainsi se préoccuper davantage des actifs des institutions financières, y compris non-bancaires, a-t-il ajouté.

La BCE pourrait toutefois aussi se pencher sur d'autres indicateurs économiques tels que la croissance nominale du PIB, souvent utilisée pour évaluer la viabilité de la dette aussi bien publique que privée, a poursuivi François Villeroy de Galhau. L'emploi et la répartition des revenus pourraient aussi être pris en considération.

Le gouverneur de la Banque de France a aussi jugé que la politique monétaire actuelle de la BCE était appropriée mais a déclaré que cette dernière se tenait prête à "agir davantage si nécessaire".

(Leigh Thomas; version française Bertrand Boucey)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

BANQUE DE FRANCE

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS