La BCE devrait clarifier son objectif d'inflation dans sa revue, dit Villeroy

TOKYO (Reuters) - Un réexamen de la politique monétaire de la Banque centrale européenne devrait commencer par une clarification de l'objectif d'inflation, a déclaré jeudi François Villeroy de Galhau, membre français du conseil des gouverneurs de la BCE.
Partager
La BCE devrait clarifier son objectif d'inflation dans sa revue, dit Villeroy
Un réexamen de la politique monétaire de la Banque centrale européenne devrait commencer par une clarification de l'objectif d'inflation, a déclaré jeudi François Villeroy de Galhau (photo), membre français du conseil des gouverneurs de la BCE. /Photo prise le 18 octobre 2019/REUTERS/Mike Theiler

Christine Lagarde, qui a succédé à Mario Draghi à la présidence de la BCE, s'est engagée à mener un examen approfondi de la politique monétaire de l'institut de Francfort.

Dans un discours prononcé à Tokyo, François Villeroy de Galhau, qui est également gouverneur de la Banque de France, a estimé qu'un tel réexamen devrait se concentrer sur trois points en particulier, à commencer par l'objectif de la BCE de maintenir à moyen terme l'inflation sous les 2% mais à un niveau toutefois proche.

"En ce qui concerne la définition de notre objectif principal de stabilité des prix, nous devons en particulier clarifier nos différents horizons de temps, ainsi que notre engagement en faveur de la symétrie", a souligné François Villeroy de Galhau.

Il a ajouté que dans le cadre de cette revue stratégique, la BCE devrait choisir ses instruments de politique monétaire en tenant compte des risques pour la stabilité financière, plutôt que de considérer ces deux éléments séparément.

Il a aussi indiqué que l'exercice devrait prendre en considération l'impact du réchauffement climatique dans la politique monétaire, ce que Christine Lagarde entend faire.

Pour ce qui est de la régulation bancaire, François Villeroy de Galhau a déclaré que ne pas transposer dans les réglementations nationales les règles internationales sur les fonds propres pourrait accroître les risques - déjà élevés - pour la stabilité financière.

En Europe et aux Etats-Unis, les banques font pression sur les gouvernements pour que les règles dites de Bâle III adoptées en 2017 ne soient pas transposées.

(Leika Kihara à Tokyo avec Leigh Thomas à Paris, version française Matthieu Protard, édité par Sophie Louet)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

BANQUE DE FRANCE

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS