La BCE croit moins en une reprise au 2e semestre

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) est préoccupée par la possibilité que la croissance soit encore plus faible que prévu et sa confiance en une reprise au second semestre s'en trouve altérée, montre le compte rendu de la réunion de politique monétaire du 10 avril.
Partager
La BCE croit moins en une reprise au 2e semestre
Le siège de la Banque centrale européenne (BCE) à Francfort. La BCE est préoccupée par la possibilité que la croissance soit encore plus faible que prévu et sa confiance en une reprise au second semestre s'en trouve altérée, montre le compte rendu de la réunion de politique monétaire du 10 avril. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

Après des mois de croissance atone, la BCE n'exclut pas de nouvelles mesures de soutien à l'économie mais elle veut avant tout déterminer si la perte d'élan de l'économie est provisoire ou destinée à durer.

Il est fort probable qu'elle agisse dès le mois prochain en accordant aux banques des prêts à long terme ciblés à des conditions très avantageuses pour garantir aux entreprises et aux ménages un accès sans difficulté au crédit.

"Il a été admis que certaines données récentes s'étaient révélées encore plus faibles que prévu", écrit la BCE dans son compte rendu publié jeudi. "La confiance envers le scénario de base (pour la croissance) s'en trouve quelque peu amoindrie et l'étendue des autres issues possibles est devenue plus vaste."

Les modalités des futures opérations de refinancement à plus long terme ciblées (TLTRO) seront décidées lors d'une prochaine réunion de politique monétaire, lit-on encore dans les "minutes", sans autre précision.

"Certains arguments ont été mis en avant en faveur d'une mise à prix (pricing) des nouvelles opérations qui fasse d'elles avant tout un filet de sécurité (backstop), un mécanisme de garantie en période d'incertitude élevée", poursuit la BCE.

"D'autres arguments ont été apportés à l'appui de l'opinion suivant laquelle les opérations TLTRO-III devaient être considérées comme un outil potentiel d'adaptation de la politique monétaire".

En tout état de cause, le "pricing" prendra en compte la croissance économique et dans quelle mesure les banques répercutent sur l'économie réelle la politique suivie par la banque centrale.

Le document suggère aussi que les membres du Conseil des gouverneurs n'ont pas eu un débat approfondi le mois dernier sur les effets indésirables des taux d'intérêt négatifs et sur l'opportunité de prendre des mesures pour les atténuer.

L'une de ces mesures, un taux de dépôt modulé, serait a priori utile pour les banques disposant de réserves excédentaires abondantes mais ce dispositif laisse apparemment les responsables de la BCE sceptiques, tant en public qu'en privé.

De fait, le compte rendu se contente de mentionner une discussion sur la nécessité d'une future discussion sur le bien fondé de mesures d'atténuation des effets des taux négatifs.

Pour l'heure, les banquiers centraux observent cependant que le taux de dépôt négatif de la BCE contribue encore à une augmentation des volumes de toutes les catégories de crédits.

Des initiatives de la BCE en faveur de la croissance seraient bien vues mais les difficultés de la zone euro dépassent largement ses capacités d'intervention car elles proviennent pour l'essentiel de l'extérieur et alimentent une "incertitude omniprésente", suivant les propres termes du président Mario Draghi.

De fait, la reprise de l'activité des entreprises privées de la zone euro a déçu en mai, la contraction continue du secteur manufacturier pesant de plus en plus sur celui des services, au vu des résultats provisoires des enquêtes mensuelles d'IHS Markit auprès des directeurs d'achats.

Et les analystes ne sont pas plus optimistes pour l'avenir.

"Les perspectives mondiales restent assujetties au risque permanent d'une dégradation des conflits commerciaux et de l'incertitude entourant la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (EU)", constate la BCE.

(Balasz Koranyi; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand et Blandine Hénault)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Projeteur Génie Civil BIM F/H

ORANO - 19/01/2023 - CDI - Cherbourg-en-Cotentin

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEAL DE MAYOTTE

Le transport des personnels de la DEAL de Mayotte.

DATE DE REPONSE 22/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS