La BCE confrontée à un nouveau recul du crédit en zone euro

par Sakari Suoninen et Paul Carrel

Partager
La BCE confrontée à un nouveau recul du crédit en zone euro

FRANCFORT (Reuters) - La diminution des prêts aux entreprises et aux ménages qui s'est accélérée en octobre au sein de la zone euro accentue la pression sur la Banque centrale européenne (BCE) en faveur de nouvelles initiatives pour conforter une reprise fragile.

La BCE a réduit d'un quart de point à 0,25% son taux de refinancement ce mois-ci mais les effets de sa politique monétaire ne se font pas sentir avec la même intensité partout dans la zone euro.

Les données de la banque centrale publiées jeudi ont révélé une baisse annuelle de 2,1% du crédit au secteur privé en octobre, égalant la plus forte contraction jamais enregistrée, alors que le consensus Reuters la limitait à 1,8%.

Quant à la croissance de l'agrégat de masse monétaire M3, elle a reflué au rythme annuel de 1,4% après 2,0% en septembre et 1,9% attendu par les économistes interrogés par Reuters.

"Même si la BCE vient de réduire son taux refi, la pression va s'accumuler pour qu'elle en fasse davantage, surtout dans un contexte de vacillement de l'offre de crédit", dit Peter Vanden Houte, économiste d'ING.

Ce dernier ne croit pas en une nouvelle et proche baisse des taux mais il n'exclut pas de nouvelles mesures de stimulation du crédit lors de sa prochaine réunion de politique monétaire début décembre.

Une nouvelle allocation de fonds à long terme type LTRO sous condition de prêter à l'économie réelle, à l'instar du programme de financement pour le crédit (funding for lending) mis en place par la Banque d'Angleterre, pourrait être l'une de ces mesures.

L'éventualité était évoquée dans un article du Süddeutsche Zeitung paru mercredi.

Mais le vice-président de la BCE Vitor Constancio a toutefois paru l'exclure lorsqu'il a dit à Reuters le même jour que les banques ne subissaient pas la même pression que lorsque les LTRO ont été mis en oeuvre fin 2011 et début 2012, injectant plus de 1.000 milliards d'euros dans le système bancaire.

"Les banques ont amélioré leurs positions de liquidité et la pression n'est pas la même qu'avant", a-t-il déclaré.

Avec une inflation annuelle de 0,7% dans la zone euro, bien inférieure à l'objectif à moyen terme de la BCE qui est d'un peu moins de 2%, certains de ses responsables se sont dit ouverts ces derniers jours à de nouvelles initiatives pour soutenir la croissance.

Mais face à eux se dresse au sein même de l'établissement une minorité rigoriste qui tient à souligner les limites de la politique monétaire. "Les possibilités d'action sont limitées", a ainsi déclaré Yves Mersch, membre du directoire de la BCE, mardi.

Une enquête Reuters auprès d'intervenants du marché monétaire faite ce mois-ci montrait que ces derniers jugeaient qu'un nouveau LTRO pourrait intervenir au premier trimestre 2014.

Une enquête auprès d'économistes un peu plus récente publiée mercredi montrait en revanche qu'elle ne recourrait pas à un assouplissement quantitatif du type de celui exercé par la Réserve fédérale et ne songeait pas non plus à abaisser le coefficient des réserves obligatoires.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS