La batterie, frein à l’essor des véhicules électriques (BCG)

Alors qu’au salon de Détroit, les constructeurs parient toujours sur le véhicule électrique, une étude du Boston Consulting Group (BCG), intitulée Batteries for Electric Cars : Challenges, Opportunities and the Outlook for 2020, assure que la généralisation des véhicules électriques n’est pas pour demain.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La batterie, frein à l’essor des véhicules électriques (BCG)

En cause ? Le coût des batteries, qui devrait se situer entre 360 et 440 dollars par kWh. « Même en 2020, pour les consommateurs, la batterie représentera une part significative du coût total des véhicules. L’achat impliquera une évaluation des coûts d’exploitation, des bénéfices carbone et des limitations potentielles de l’autonomie », a expliqué Xavier Mosquet, directeur associé senior au BCG.

L’autonomie en question

Et ce même si le prix des batteries vient à baisser sous l’effet du développement de nouvelles technologies, à l’instar de la batterie li-ion-nickel développée par Panasonic par exemple. Les consommateurs devraient être particulièrement attentifs au facteur « autonomie » des batteries.

Pour l’heure, les fabricants de batteries ont rarement dépassé une autonomie de 250 à 300 km. Soit une durée de résistance (sans recharge) inférieure à celle d’une voiture traditionnelle équipée d’un moteur thermique, estimée à 500 km. C’est sans compter l’apport des nouvelles technologies, encore expérimentales en matière de batteries. Par exemple, la batterie lithium-air devrait permettre d’accroître les capacités et l’autonomie des voitures électriques, en offrant une capacité de stockage dix fois supérieure au lithiuim-ion.

Un marché de 25 milliards de dollars

Malgré tout, le BCG prévoit une croissance régulière des ventes de ce type de véhicules, sous ses différentes déclinaisons (hybrides, tout-électriques…). « En 2020, le seul marché des batteries pour voitures électriques représentera 25 milliards de dollars en Chine, au Japon, aux Etats-Unis et en Europe occidentale », explique le rapport. Il précise que les constructeurs auront tout intérêt à s’allier avec des fabricants de batteries pour participer à la tendance et pouvoir être présent sur le secteur. Les acteurs se multiplient d’ailleurs dans le secteur, à l’instar du conglomérat japonais Hitachi, qui a annoncé le 12 janvier avoir développé une batterie lithium-ion rechargeable sur secteur.

Au final, les véhicules équipés d’une motorisation électrique devraient être un type de véhicules supplémentaires sur le marché, sans devenir le plus pondérant, selon BCG.

Pour lire le rapport, cliquez ici

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

%%HORSTEXTE:%%

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS