La banque publique Bpifrance perd 18,5 millions d'euros avec Viadeo

par Matthieu Protard
Partager

PARIS (Reuters) - La banque publique Bpifrance a perdu 18,5 millions d'euros avec ses investissements dans Viadeo, le réseau social professionnel français placé en début de semaine en redressement judiciaire, a-t-on appris vendredi de source proche du dossier.

Ces investissements de Bpifrance dans Viadeo ont été réalisés en deux temps.

Le premier remonte à avril 2012 et a été réalisé pour un montant de 10 millions d'euros par le Fonds stratégique d'investissement, filiale par la suite apporté à Bpifrance lors de sa création fin 2012.

Le second a quant à lui été réalisé par Bpifrance pour 8,5 millions d'euros en 2014 lors de l'introduction en Bourse (IPO) de Viadeo.

Si cet investissement ne figure pas dans le rapport d'activité 2014 de la banque publique, il ressort par recoupement de la communication financière de Viadeo de l'époque et du rapport 2014-2015 des ministères de l'Economie et des Finances sur l'Etat actionnaire.

"Pour la BPI, c'est une perte sèche", a indiqué la source à propos des investissements dans Viadeo.

Avec la procédure de redressement judiciaire, Viadeo, concurrent du géant mondial LinkedIn, ne vaut désormais plus rien.

"Les actionnaires actuels doivent considérer que les actions Viadeo n'ont plus de valeur", a ainsi fait savoir le réseau social dans un communiqué diffusé mardi en fin de journée.

Dans le cadre du redressement judiciaire, le tribunal de commerce de Paris devrait se prononcer d'ici la fin de l'année sur des offres qui ont été soumises pour reprendre Viadeo.

A court de financement, l'entreprise a demandé début novembre la suspension de son cours de Bourse.

Viadeo avait été introduit en Bourse en juillet 2014 au prix de 17,10 euros par action, faisant à l'époque ressortir une valorisation d'environ 170 millions d'euros.

Depuis son IPO, le titre n'a cessé de s'effondrer en Bourse, perdant plus de 60% de sa valeur la première année de cotation, puis à nouveau 66% en 2015.

Depuis le début de l'année, il a de nouveau lâché plus de 50%.

(Edité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - KOUNGOU

Mise en place de vidéo protection.

DATE DE REPONSE 06/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS