La Banque postale se dit confiante pour sa dispense d'OPA sur CNP

PARIS (Reuters) - La Banque postale, filiale bancaire de La Poste, a affiché mardi sa confiance pour être dispensée de lancer une OPA sur l'ensemble du capital de CNP Assurances en vue du rapprochement des deux groupes.
Partager
La Banque postale se dit confiante pour sa dispense d'OPA sur CNP
La Banque postale, filiale bancaire de La Poste, a affiché mardi sa confiance pour être dispensée de lancer une OPA sur l'ensemble du capital de CNP Assurances en vue du rapprochement des deux groupes. /Photo d'archives/REUTERS/Mal Langsdon

Pour l'heure, le projet de rapprochement entre la Banque postale et CNP Assurances, lancé fin août par le gouvernement, est suspendu à l'adoption de la loi Pacte (plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises).

Mais, une fois que la loi Pacte sera promulguée, la Poste et sa filiale bancaire devront aussi obtenir de l'Autorité des marchés financiers (AMF) une dérogation à l'obligation de lancer une OPA, le projet prévoyant que la Caisse des dépôts (CDC) et l'Etat apportent leur participation respective de 41% et 1% dans CNP.

La réglementation boursière française exige le lancement d'une OPA dès que le seuil de 30% de détention du capital est franchi. Mais l'AMF a la possibilité d'accorder des dérogations.

"Nous pensons que la dérogation est possible", a déclaré Rémy Weber, président du directoire de la Banque postale, lors d'une conférence de presse sur les résultats 2018 de la filiale de La Poste. "Nous sommes très raisonnablement confiants."

"Ce sera tout le travail de l'année 2019", a-t-il ajouté au sujet de l'adossement de CNP Assurances.

Le rapprochement entre l'établissement bancaire public et la compagnie d'assurance est prévu pour être effectif début 2020.

La semaine dernière, les députés et les sénateurs français ont échoué à s'entendre en commission mixte paritaire sur une version commune du projet de loi, ce qui oblige le texte à repartir devant l'Assemblée nationale et le Sénat.

Lors de la présentation des résultats 2018, la direction de la Banque postale a indiqué que son offre de banque digitale, dénommée ma French Banque, sera lancé "avant les vacances", et ce dans quelque 2.000 bureaux de poste.

"On veut sortir un banque complète", a fait sa voir Rémy Weber.

(Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS