La Banque mondiale voit la croissance des émergents ralentir

WASHINGTON (Reuters) - Les pays émergents doivent s'attendre à un ralentissement de leur croissance économique, en partie à cause de la crise de la dette souveraine en Europe, a averti mardi la Banque mondiale.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La Banque mondiale voit la croissance des émergents ralentir

"L'Europe semble entrée en récession, et la croissance de plusieurs grands pays émergents (Brésil, Inde et dans une moindre mesure la Russie, l'Afrique du Sud et la Turquie) ralentit", déclare la Banque mondiale dans l'actualisation de ses prévisions de juin dernier.

Selon la Banque mondiale, la croissance mondiale sera de 2,5% en 2012 et de 3,1% en 2013, soit bien moins que les 3,6% de croissance pour chacune de ces années qu'elle prévoyait encore en juin.

La croissance des économies des pays émergents va rester plus forte que celle des pays riches mais la Banque mondiale abaisse sa prévision de croissance des pays en développement, à 5,4% en 2012 et 6% en 2013.

Dans ses précédentes prévisions, elle tablait sur 6,2% pour 2012 et 6,3% en 2013 pour les pays émergents.

De même, l'institution financière prévoit une augmentation des menaces pesant sur la croissance.

"Le ralentissement en Europe et l'affaiblissement de la croissance dans les pays émergents accroît le risque de voir ces deux phénomènes se renforcer l'un l'autre, ce qui pourrait déboucher sur une situation plus terne encore", ajoute la Banque.

Glenn Somerville, Eric Faye pour le service français

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS