La Banque d'Angleterre prévoit une reprise plus lente en 2021

Publié le

LONDRES (Reuters) - La Banque d'Angleterre (BoE) a déclaré jeudi s'attendre à ce que l'économie britannique mette plus de temps que prévu initialement pour retrouver son niveau d'avant la pandémie et elle a mis en garde contre les risques d'un recours à des taux d'intérêt négatifs.

La Banque d'Angleterre prévoit une reprise plus lente en 2021
La Banque d'Angleterre (BoE) a déclaré jeudi s'attendre à ce que l'économie britannique mette plus de temps que prévu initialement pour retrouver son niveau d'avant la pandémie et elle a mis en garde contre les risques d'un recours à des taux d'intérêt négatifs. /Photo prise le 23 mars 2020/REUTERS/Toby Melville
© Toby Melville

La banque centrale du Royaume-Uni a décidé à l'unanimité de laisser son taux directeur inchangé à 0,1% et de ne pas modifier son programme d'achats d'obligations sur les marchés, même si elle prévoit désormais que l'économie ne retrouvera pas son niveau de la fin 2019 avant la fin 2021.

En mai, elle avait évoqué la possibilité que ce niveau soit atteint dans le courant du second semestre de l'an prochain.

Ses prévisions pour 2020 sont cependant moins sombres que celles présentées il y a trois mois: le taux de chômage devrait ainsi culminer à 7,5% en fin d'année alors qu'elle estimait en mai qu'il pourrait approcher 10%.

La contraction de l'économie britannique devrait atteindre 9,5% cette année, ce qui serait sa pire performance depuis 99 ans, mais les prévisions de mai intégraient l'hypothèse d'une chute de 14%.

Le produit intérieur brut (PIB) ne devrait cependant rebondir que de 9% en 2021 alors que le scénario de mai tablait sur une croissance de 15%. Et la BoE estime que la probabilité d'une reprise plus lente est supérieure à celle d'une performance meilleure qu'anticipé.

Le Comité de politique monétaire (MPC) estime aussi que l'inflation britannique pourrait passer en territoire négatif en août avant de remonter progressivement vers son objectif de 2% dans les années à venir.

"Le Comité n'a pas l'intention de resserrer la politique monétaire tant qu'il ne dispose pas de preuves claires de progrès importants dans l'élimination des capacités excédentaires de production et la réalisation durable de l'objectif d'inflation de 2%", explique-t-il dans un communiqué.

La BoE ajoute poursuivre ses recherches sur les taux négatifs sans exclure de remettre en cause sa position selon laquelle le plancher du taux directeur est légèrement supérieur à zéro mais elle souligne les risques d'un tel revirement pour les bilans des banques.

(Andy Bruce et David Milliken, version française Marc Angrand)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte