La Banque centrale européenne change de patron. Un réacteur franco-allemand pour la Finlande. Air France et KLM signent enfin.

Partager

La Banque centrale européenne change de patron. Jean-Claude Trichet a été désigné à l'unanimité hier, par ses pairs pour prendre la direction de la BCE. Après cinq années de présidence mouvementée, le néerlandais Wim Duisenberg passe le flambeau. Dans un entretien aux Echos, il revient sur la naissance de l'euro, le pacte de stabilité et les nécessaires réformes structurelles.

Un réacteur franco-allemand pour la Finlande. La candidature du consortium associant Areva et Siemens a été retenue pour l'appel d'offres de l'électricien finnois TVO, indiquent Les Echos et La Tribune. C'est le nouveau réacteur à eau pressurisée, EPR, d'une puissance de 1600 mégawatts, qui a été choisi pour la construction de la cinquième centrale nucléaire finlandaise. Les négociations pourraient être conclues avant la fin de l'année.

Air France et KLM signent enfin. Mettant un terme à plus de vingt mois de négociations, les deux compagnies européennes ont scellé leur union, hier à Amsterdam. Ce sont d'ultimes concessions aux syndicats néerlandais, demandant une garantie de l'emploi de cinq ans, qui ont retardé la signature, note Les Echos. Cette première grosse consolidation dans le ciel européen, n'attend plus que le feu vert des autorités de la concurrence.

Monsanto ne croit plus à l'Europe. Le géant américain des semences et des produits phytosanitaires revoit sa stratégie sur le vieux continent, relève La Tribune. Le groupe, fabricant du célèbre Round Up, va abandonner ses activités de semences de blé et d'orge en Europe et ses projets biopharmaceutiques aux Etats-Unis. Ce retrait va semer le trouble sur l'avenir des biotechnologies végétales en Europe.

Les créations d'entreprises progressent. Les dernières statistiques de l'Insee enregistrent une nette accélération des créations d'entreprises, rapporte La Tribune. Sur les trois derniers mois celles-ci sont en augmentation de près de 10 %. La moyenne mensuelle tourne autour de 20 000 créations, alors qu'elle était plutôt de 15 000 depuis trois ans. En revanche les reprises stagnent.

Le syndicalisme français à la peine. Les principales organisations syndicales sont en décalage avec les salariés, alors que les plans sociaux se succèdent. Les syndicats ne semblent plus en mesure d'être des acteurs incontournables, voire des acteurs tout court, dans les restructurations industrielles, analyse La Tribune. La désaffection des salariés dans le privé est réelle, tandis que dans le public la base conteste les dirigeants des confédérations.

Licences, les accros sont de grands affectifs
. Les licences envahissent chaque jour un peu plus les rayons des distributeurs, comme les étagères des consommateurs. En dépit de leur coût relativement élevé, elles génèrent des ventes spontanées, à condition de respecter quelques règles, souligne le magazine LSA. Et de bien connaître sa cible.

Didier RAGU

Bon week-end à lundi !

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

ARTICLES LES PLUS LUS