La banque centrale de Chine veut rester flexible

PEKIN (Reuters) - La banque centrale chinoise continuera de suivre une politique monétaire flexible afin d'être en mesure de faire face à d'éventuels chocs économiques sans pour autant avoir recours à des mesures de soutien excessives pour doper la croissance, a déclaré samedi le gouverneur de l'institut d'émission Zhou Xiaochuan.
Partager
La banque centrale de Chine veut rester flexible

La Banque populaire de Chine s'efforce de maintenir à niveau le niveau de liquidités dans la deuxième puissance économique mondiale mais certains responsables ont mis en garde contre les effets sur le yuan d'une politique monétaire trop accommodante.

Depuis novembre 2014, la banque centrale chinoise a abaissé à six reprises ses taux d'intérêt. Le ratio des réserves obligatoires des banques du pays a pour sa part été réduit à cinq reprises depuis février 2015.

"S'il y a des changements importants dans l'environnement national et mondial, nous resterons flexibles en matière de politique monétaire afin de contrer des chocs", a déclaré Zhou Xiaochuan lors d'une conférence de presse organisée en marge de la session annuelle de l'Assemblée populaire nationale (APN), au Grand Palais du peuple, à Pékin.

Il a également dit que la Chine n'avait pas besoin de jouer sur les taux de change pour soutenir le commerce extérieur, réaffirmant l'engagement de Pékin à ne pas dévaluer le yuan pour donner un coup de pouce aux exportations.

Yi Gang, vice-gouverneur de la banque centrale, a dit lors de la même conférence de presse qu'il s'attendait à voir la Chine atteindre son objectif de croissance cette année.

Pour l'année en cours, le gouvernement table sur 6,5 à 7% de croissance du produit intérieur brut (PIB).

Affectée par la faiblesse de la demande intérieure et internationale, la croissance chinoise est tombée en 2015 à son niveau le plus bas depuis 25 ans avec 6,9% et les économistes s'attendent à la voir poursuivre son recul cette année pour se situer aux alentours de 6,5%.

(Xiaoyi Shao, Winni Zhou et Kevin Yao, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS