La banque autrichienne Bawag va s'introduire en Bourse

par Francois Murphy
Partager
La banque autrichienne Bawag va s'introduire en Bourse
Bawag, l'ex-banque des syndicats autrichiens, se prépare à entrer en Bourse en fin d'année pour parachever son redressement 10 ans après un scandale qui a failli la couler. /Photo d'archives/REUTERS/Heinz-Peter Bader

(Reuters) - Bawag, l'ex-banque des syndicats autrichiens, se prépare à entrer en Bourse en fin d'année pour parachever son redressement 10 ans après un scandale qui a failli la couler.

L'introduction en Bourse s'annonce comme la plus importante en Autriche depuis au moins 10 ans et permettra au propriétaire actuel de la banque, le fonds américain de capital-investissement Cerberus Capital Management, de rentabiliser son investissement.

Selon des sources proches du dossier, la quatrième banque autrichienne pourrait être valorisée jusqu'à cinq milliards d'euros à l'occasion de son offre publique de vente (IPO) qui portera vraisemblablement sur 20 à 30% du capital.

En 2006, des révélations sur des opérations spéculatives menées par la banque ont conduit à une hémorragie de clients et de lourdes pertes qui ont failli la mener à la ruine. Elle a alors été recapitalisée par l'Etat avant d'être revendue à Cerberus et d'autres investisseurs pour 3,2 milliards d'euros.

Au terme d'un procès retentissant, neuf personnes, dont un ex-directeur général, furent condamnées à de la prison en 2008, accusées d'avoir causé des pertes de 1,7 milliard d'euros sur des investissements risqués dans les Caraïbes.

Bawag a depuis été redressée grâce à une stricte maîtrise des coûts et l'agence de notation Moody's a relevé en avril sa note de crédit à A2, la plus élevée pour une banque autrichienne.

"Notre projet d'introduction en Bourse marque une étape importante pour le groupe Bawag et nos actionnaires actuels", a déclaré le directeur général Anas Abuzaakouk dans un communiqué mercredi. "Bawag fait partie aujourd'hui des plus grandes banques autrichiennes (...), avec nombre d'opportunités de croissance."

La banque n'a pas communiqué sur le calendrier ou les modalités de l'IPO, déclarant seulement qu'elle aurait lieu au quatrième trimestre.

Telekom Austria avait levé 1,2 milliard d'euros en s'introduisant en Bourse en 2000, Raiffeisen Bank International 1,1 milliard en 2005 et le groupe de construction Strabag 1,3 milliard en 2007, avant la crise financière de 2007-2008 qui a mis le marché primaire autrichien en veilleuse.

Contrairement à ses concurrentes plus importantes Erste Group et Raiffeisen, Bawag ne s'est pas tournée vers l'Europe orientale dans sa quête de croissance, préférant concentrer ses efforts vers l'Autriche, la Suisse et l'Allemagne où elle voit des opportunités d'acquisitions.

Le groupe a acquis en juillet la banque régionale allemande Südwestbank et a dit mercredi envisager d'autres opérations de croissance externe en Allemagne.

Bawag, fondée en 1922 et longtemps contrôlée par la Confédération des syndicats autrichiens (ÖGB), a dit viser une croissance de 5% de son bénéfice imposable cette année et compte verser 50% de son bénéfice net à ses actionnaires.

(Véronique Tison pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS