Baisse de la croissance. Rome et Paris négocient sur l'énergie...

Partager

La baisse de la croissance se confirme. Le gouvernement a admis vendredi, que la France n'atteindrait pas ses objectifs de hausse du PIB, relève Les Echos. Le crise internationale laissera peu de marges de manoeuvre budgétaires et fiscales au premier ministre.

Rome et Paris négocient sur l'énergie. Selon un schéma confirmé ce week-end, EdF serait en train de lier le déblocage de son investissement dans le producteur d'energie italien Edison, à une prise de participation d'Enel dans le nucléaire français, indique Les Echos et le Financial Times.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les composants électroniques à la peine. Certains analystes n'hésitent pas à prédire une nouvelle récession dans le secteur des semi-conducteurs, note Les Echos. Après une période de forte croissance et une augmentation des capacités, cette industrie pourrait connaitre un sévère retournement.

La Sncf va devoir s'ouvrir. Sans surprise, Louis Gallois, l'actuel président du transporteur national, devrait être reconduit à son poste cette semaine, rapporte La Tribune. Il va avoir la lourde tâche, d'ouvrir les réseaux fret et voyageurs à la concurrence, sous l'oeil vigilant des syndicats et des personnels.

Suez est sur la bonne voie. Dans un entretien à La Tribune, Gérard Mestrallet, le président du géant français de l'énergie et de l'environnement, justifie les mesures de recentrage et de cessions annoncées récemment. Il confirme, en outre, la bonne santé financière du groupe.

Les privatisations sont dans l'impasse. Le ministère de l'économie et des finances semble douter de sa capacité à respecter le calendrier prévu, analyse La Tribune. Les perspectives internationales, économiques et sociales assombrissent l'avenir de l'ambitieux programme de privatisations, attendu cette année.

United Airlines dans la tourmente. Dans une interview au Financial Times, Glenn Tilton, le président d'UAL, revient sur le marasme du transport aérien américain et sur les difficultés de sa compagnie, placée sous le chapitre 11 de la loi sur les faillites. En cas de conflit en Irak, il n'exclue pas de demander des aides au gouvernement.

Didier RAGU

A demain !

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    LES ECHOS
ARTICLES LES PLUS LUS