La bactérie qui transforme les algues en biocarburant

Des chercheurs américains ont développé une bactérie capable de métaboliser les sucres contenus dans les algues brunes pour les transformer en éthanol.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La bactérie qui transforme les algues en biocarburant

Voilà une découverte qui pourrait aider l’Escherichia coli à se refaire une réputation, après l’épisode des concombres contaminés. En effet, selon les travaux publiés jeudi 19 janvier par les chercheurs de l'entreprise Bio Architecture Lab (BAL) en Californie, les algues pourraient désormais être utilisées pour produire du carburant durable.

Jusqu’à présent, la production de biocarburant était considérée bien trop onéreuse comparée aux autres carburants dérivés du pétrole. En effet, les glucides contenus dans les algues ne sont pas directement synthétisés par les bactéries.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Mais l’équipe de scientifiques américains a réussi à créer un microbe synthétique, dérivé de l'Escherichia coli. Modifiée, la bactérie produit alors des enzymes capables de métaboliser ces glucides en éthanol.

Cette avancée, si elle était développée à grande échelle, pourrait permettre de dégager une source importante de biocarburants, et ainsi répondre à une demande en constante croissance.

Une perspective encourageante qui fait de l’algue l’objet de nombreuses convoitises, expliquant que les recherches se multiplient. En 2009 déjà, des scientifiques espagnols de la société BFS avaient mis au point un procédé de conversion d’énergie. Il permet de transformer des algues en biocarburant obtenu grâce à l’énergie solaire, la photosynthèse et un champ électromagnétique.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS