Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La 5G, un pactole de 20 milliards de dollars en 2025 pour les détenteurs de brevets

Ridha Loukil , , ,

Publié le , mis à jour le

La data Selon le cabinet Strategy Analytics, les revenus de propriété intellectuelle dans la 5G devraient atteindre 20 milliards de dollars en 2025. Qualcomm, Ericsson et Nokia s’accapareraient 90% du pactole.

La 5G, un pactole de 20 milliards de dollars en 2025 pour les détenteurs de brevets
Logo officiel de 5G publié par L'Union internationale des télécoms
© ITU

La prochaine génération de mobiles 5G, dont l’avènement commercial est attendu à la fin de 2018, s’annonce comme un jackpot pour les détenteurs de brevets. Selon le cabinet Strategy Analytics, les revenus de propriété intellectuelle dans ce domaine devraient atteindre 20 milliards de dollars à l’horizon 2025. En cumulé d'ici 2025, ils représenterait un montant de 55 milliards de dollars.

Qualcomm, plus gros bénéficiaire

Qualcomm devrait s’imposer comme le plus grand bénéficiaire en trustant 55% du pactole en prolongement de sa domination dans les générations 3G et 4 G. Le groupe américain, qui défraie la chronique par son abus de position dominante, maintient son modèle de licence sous la forme d’un pourcentage du prix de vente moyen des terminaux. Mais il revoit à la baisse ses prétentions en fixant ses prélèvements à 2,275% pour les terminaux monomodes 5G et 3,25% pour les terminaux multimodes 5G, et en plafonnant le prix auquel s’applique le prélèvement à 400 dollars, contre 500 dollars dans la 5G.

Le suédois Ericsson a choisi un modèle moins gourmand en facturant ses licences 2,5 à 5 dollars par terminal selon le prix de vente. Le finlandais Nokia Networks se contente, lui, d’un forfait de 3,5 dollars quel que soit le prix de vente des terminaux.

Maigres parts pour Huawei et Samsung

Qualcomm, Ericsson et Nokia Networks constituent les trois plus grands contributeurs à la technologie 5G, dont le standard a été finalisé en juin 2018. Ils captent 90% de l’ensemble des revenus de propriété intellectuelle de cette génération de mobiles. Ils ne laissent qu’une maigre part de 10% à d’autres contributeurs comme le chinois Huawei Technologies ou le coréen Samsung Electronics.
Selon Strategy Analytics, les frais de propriété intellectuelle devraient représenter environ 7% du prix de vente des smartphones 5G, en ligne avec les coûts dans la 4G.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle