La 5G dans l’industrie, « pas avant 2022 » selon Franck Bouétard, PDG d’Ericsson France

Ericsson, l’un des trois grands équipementiers télécoms les plus avancés sur le déploiement de réseaux 5G – avec le finlandais Nokia et le chinois Huawei – organisait l’Ericsson Day ce jeudi 3 octobre à Paris. Lors de ce point d’étape, la firme suédoise a prévenu : l’industrie ne bénéficiera pas tout de suite des réseaux 5G.

Partager
La 5G dans l’industrie, « pas avant 2022 » selon Franck Bouétard, PDG d’Ericsson France

La 5G dans les usines, ce n’est pas pour tout de suite. C’est, en substance, le message de Franck Bouétard, PDG d’Ericsson France, lors du dernier Ericsson Day, le 3 octobre, événement annuel pendant lequel l’équipementier suédois rassemble ses clients et partenaires. « La priorité, dans l’industrie, est de transformer les réseaux TETRA [des systèmes de radio numérique mobile professionnels utilisés par les services de police et d’urgence mais aussi par de grands sites industriels comme les raffineries, ndlr] en LTE, et notamment 4G. La 5G pourrait ensuite se rajouter pour des usages très précis afin de régler des problèmes de latence. »

Le dirigeant a identifié, lors d’une conférence de presse sur l’état d’avancement du déploiement de la 5G, quatre cas d’usages de ces nouveaux réseaux : le haut débit mobile, soit l’extension de la 4G, la communication en masse des objets (IoT), l’accès fixe sans fil (compléter ou remplacer la fibre) et la communication critique entre les machines. « Ce dernier cas sera le plus long à se déployer. Il faudra attendre le déploiement à grande échelle de la 5G standalone, c’est-à-dire des réseaux 5G qui ne s’appuient pas sur les infrastructures 4G. Cela n’arrivera pas avant 2022. »

Régler les problèmes de latence rencontrés par l’automatisation de l’industrie

Pour tenter d’accélérer la cadence, le groupe suédois a d’ailleurs annoncé, le 19 septembre dernier, l’ouverture, début 2020, de son premier site industriel entièrement automatisé à Lewisville, près de Dallas (Texas). Celui-ci produira des antennes 5G mais sera aussi un exemple d’automatisation industrielle boostée à la 5G.

Reste que Ericsson s’est déjà attelé à la tâche d’imaginer l’usine 5G de demain. Parmi la dizaine de démonstrations « en 5G live » présentés le 3 octobre lors de l’Ericsson Day, on trouvait un bras robotisé capable d’attraper une boite de bonbons et de le lâcher lorsqu’un être humain présente la paume de sa main. L’intérêt de la 5G dans cette application, encore au stade de projet de recherche mené conjointement par Ericsson, Audi et Sick, un fabricant de capteurs pour la robotique : « Faire disparaitre les fils et réduire fortement la latence, explique Mohammad Hossein Jafari, ingénieur chez Ericsson. Ce robot communique grâce au protocole Profinet, qui fonctionne en temps réel. Ce qu’il fait ici serait impossible en 4G ou en wifi. »


La collaboration autour de l'installation « homme-machine 5G » entre Ericsson, Audi et Sick avait été présentée à la chancelière allemande Angela Merkel lors la Hannover Messe en avril 2019.

Franck Bouétard en a profité pour rappeler à l’ordre les instances européennes pour leur retard dans le domaine [en Europe, seule la Suisse, non membre de l’UE, a déployé un réseau à l’échelle nationale, ndlr] : « Une politique européenne plus forte et coordonnée serait bienvenue, a-t-il asséné. En Europe, la régulation est trop consumériste : on pousse constamment à la baisse des prix, au détriment de l’industrie. »

Ericsson se redresse grâce à la 5G

L’Ericsson Day était aussi l’occasion pour la firme suédoise de partager l’embellie de ses résultats. Après une année 2017 catastrophique et une faible croissance en 2018 (1%), Franck Bouétard a annoncé que le chiffre d’affaires de l’équipementier avait cru de 10% cette année par rapport à la précédente, largement tirée par la demande états-unienne et chinoise. Ericsson revendique être à l’origine du déploiement de 19 des 37 réseaux nationaux de 5G déployés dans le monde et plus de 47 accords de partenariats.

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Conformité Machines (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Foy la Grande

Remplacement du système sécurité incendie du collège Elie Faure

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS