L'Usine Auto

"La 308 voiture de l'année, c'est une étape importante dans le redressement de PSA", selon Laurent Declerck

, ,

Publié le

Entretien Laurent Declerck, directeur du projet nouvelle 308, revient sur le modèle qui a remporté le titre de "Voiture de l'Année 2014".

La 308 voiture de l'année, c'est une étape importante dans le redressement de PSA, selon Laurent Declerck © Pauline Ducamp - L'Usine Nouvelle

L'Usine Nouvelle - La 308, voiture de l'année, c'est le signe du retour de PSA ?

Laurent Declerck -  C'est une étape importante dans le redressement de PSA. C'est un point très positif, car ce titre joue sur l'image de marque, donc sur les volumes de vente. Ce titre signifie que c’est la meilleure voiture mise sur le marché en 2013, les clients devraient donc la mettre sur leur shopping liste. Nous n'avons pas de point de comparaison récent, mais certains analystes disent que ce titre peut permettre de faire grimper les ventes de 20%.

La 308 est-elle aussi un succès commercial?

Avec une seule version de la 308, sans le break, sans la décapotable, et avec seulement quatre motorisations, nous avons fait un très bon quatrième trimestre en termes de ventes, puis deux bons premiers mois en 2014. La voiture est première de son segment en France, nous avons déjà vendu 55 000 exemplaires.

Et l'offre va s'élargir avec la version break, la 308 SW, présentée à Genève. De nouveaux moteurs vont également arriver: un moteur 1.2 turbo essence à 107 g de CO2 par km, un nouveau moteur Diesel. Le mix des ventes est assez élevé (50% des acheteurs ont choisi les finitions les plus élevées de niveau 3 et 4). La voiture est donc profitable.

Envisagez-vous de créer une troisième équipe à Sochaux pour soutenir la production ?

La décision n’est pas encore prise, c’est en discussion. Nous allons d’abord attendre l’accueil réservé à la 308 SW. Depuis hier, la production du véhicule est montée en cadence. Notre objectif est d’en produire 230 exemplaires par jour, en plus des 650 à 700 berlines que nous produisons déjà au quotidien. 

Qu'est-ce qui explique ce succès de la 308, tant auprès des journalistes que du public ?

L’homogénéité de la proposition 308. Cette voiture est une vraie rupture du point de vue de l’interprétation dynamique comme du design et de la qualité, le tout avec un prix contenu. C’est une voiture sans faiblesse.

Quelles nouveautés introduites sur la 308 vont devenir des standards de la gamme Peugeot ?

La 308 est le troisième véhicule de la gamme, après les 208 et 2008, à disposer du Peugeot i cockpit avec le petit volant, qui change le rapport à la conduite. Cela s’associe à une très bonne maitrise des masses, qui lui donne beaucoup de légèreté par rapport à la précédente 308. La qualité perçue est aussi sans précédent. Enfin la 308 dispose d’une gamme entièrement renouvelée de motorisations avec un bloc Diesel Euro 6 ou encore les moteurs 3 cylindres atmo et turbo.

Comment DongFeng, le nouveau partenaire de PSA, trouve la voiture ?

Dès le départ, DongFeng a été associé au projet. C’est notamment pour le marché chinois que nous avons beaucoup travaillé la répartition des masses, pour proposer une version tricorps harmonieuse. C’est la 408 qui sera présentée au Salon de Pékin le mois prochain.

Propos recueillis par Pauline Ducamp, à Genève

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte