Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

L’utilisation du docétaxel suspendue après le décès de plusieurs patientes

Astrid Gouzik ,

Publié le , mis à jour le 20/02/2017 À 14H52

L’Institut national du cancer (INCa) et l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) recommandent, dans un courrier adressé aux professionnels de santé d’éviter le docétaxel dans le traitement du cancer du sein.

L’utilisation du docétaxel suspendue après le décès de plusieurs patientes

Après l’annonce du décès d’au moins cinq patientes, l’ANSM annonçait, le 16 février dernier, avoir ouvert une "enquête de pharmacovigilance concernant l'ensemble des spécialités à base de docétaxel". Il s’agit d’une substance active aux propriétés anticancéreuses, utilisée notamment dans le traitement de cancers du sein localisés et opérables. Les cinq patientes évoquées par l’ANSM ont succombé à des entérocolites aiguës.

Le 18 février, l’INCa et l’ANSM ont recommandé à titre de précaution d’éviter temporairement l’utilisation du docetaxel. Ils rappellent l’existence d’une alternative thérapeutique en situation adjuvante dans cette indication, le paclitaxel.  L’INCa et l’ANSM rappellent l’absence d’Autorisation de Mise sur le Marché ou de Recommandation Temporaire d’Utilisation pour le docetaxel en situation néoadjuvante, c'est-à dire en amont d'une intervention chirurgicale. 

Plusieurs décès dans un "espace-temps inhabituel"

Cette recommandation ne concerne pas, à ce stade, l’utilisation du docetaxel dans ses autres indications thérapeutiques. Pourtant des effets secondaires graves ont également été signalés à l'ANSM pour ces autres indications. Le docetaxel est utilisé dans le traitement du cancer du poumon non à petites cellules, cancer de la prostate, cancer gastrique, cancer des voies aéro-digestives supérieures. "L’INCa et l’ANSM reviendront vers les professionnels de santé pour partager les résultats des différentes investigations actuellement menées et adapter en conséquence les mesures", rappelent-ils dans leur communiqué.

De son côté, le 16 février, l’Institut Curie a déclaré avoir stoppé l’utilisation de ce médicament après le décès d’une seconde patiente dans "un espace-temps inhabituel". L’Institut Curie administre cette molécule de chimiothérapie sous sa forme générique depuis début 2015 et son princpe depuis plus de 25 ans dans le traitement pour de certaines formes de cancers du sein.

Le docetaxel est un médicament générique produit par le laboratoire Accord. Le princeps est le taxotere, développé par le français Sanofi.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle