Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

L’Utac-Ceram construira un centre d’essais dédié aux véhicules autonomes à Linas-Montlhéry

, , ,

Publié le

Le groupe Utac-Ceram investira 15 millions d’euros pour réaliser à Linas-Montlhéry (Essonne) un centre d’essais entièrement dédié aux véhicules autonomes. Jusqu’à 60 emplois seront créés.

L’Utac-Ceram construira un centre d’essais dédié aux véhicules autonomes à Linas-Montlhéry © Clicsouris - Wikimedia Commons

Le groupe Utac-Ceram (Union technique de l'automobile, du motocycle et du cycle) a dévoilé, mardi 29 novembre, son projet de création du Centre d’essais pour les véhicules autonomes (Ceva). Il sera implanté sur son site de l’autodrome de Linas-Montlhéry (Essonne). Cette nouvelle infrastructure représente un investissement de 15 millions d’euros, dont 7,4 millions seront apportés par Bpifrance au titre des projets industriels d’avenir, programme piloté par le Commissariat général à l’investissement. Le Ceva devrait entraîner la création de 40 à 60 emplois à l’horizon 2020.

Le Ceva, qui devrait être opérationnel au début de l’année 2018, présente la spécificité d’être entièrement dédié aux essais des systèmes d’aides à la conduite et aux véhicules autonomes. "Une telle installation fait défaut aux constructeurs. Leurs centres d’essais sont exploités pour la validation de l’ensemble de leurs véhicules. Ils accueillent donc avec beaucoup d’intérêt cette réalisation", commente Jérôme Paschal, responsable du département sécurité active de l’Utac-Ceram.

Jouer des scénarios complexes

Le Ceva sera constitué d’un ensemble de quatre pistes : une boucle d’autoroute, un circuit urbain, une grande zone de manœuvres et, enfin, un circuit routier. Ces installations seront équipées de moyens de communication Wi-Fi et cellulaires permettant aux véhicules de communiquer entre eux ou avec une infrastructure. L’ensemble permettra notamment de jouer des scénarios complexes et reproductibles pour mesurer l’efficacité des équipements.

"Le Ceva sera ouvert à tous nos clients français ou étrangers. Soit ils viendront tester leurs solutions techniques, soit ils nous les confieront et c’est nous qui serons en charge de les évaluer et de contribuer à leur développement s’ils ne sont pas encore à maturité. Le Ceva n’est donc pas juste un centre de contrôle mais un centre de développement", poursuit Jérôme Paschal.

Mutualiser les moyens d’essais

Dans un communiqué Agnès Laurent-Moreau, instructeur du projet à la direction de l’expertise innovation Bpifrance se félicite de cette initiative qui, selon elle, "répond à une volonté partagée par les constructeurs, équipementiers et entreprises innovantes de mutualiser des moyens d’essais dédiés aux véhicules autonomes pour développer leurs synergies".

L’Utac-Ceram a parallèlement lancé un appel à partenariats en direction d’industriels majeurs afin qu’ils utilisent le futur Ceva comme une vitrine de leurs produits ou comme lieu d’expérimentation. De nombreux domaines technologiques sont visés : voirie, infrastructures, communication, connectivité, traitement des données, simulation…

Groupe privé et indépendant proposant des services pour toutes les activités liées à la mobilité, l’Utac-Ceram a réalisé un chiffre d’affaires de 52 millions d’euros en 2015 et emploie 380 personnes.

Patrick Désavie

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle