L’usine sarthoise d’Harman International promise à la vente ou à la fermeture

Harman International envisage la fermeture ou, à tout le moins, la cession de son usine à Château-du-Loir (Sarthe) appartenant à sa division des systèmes audio pour l’automobile. Aucune date précise n’est encore avancée.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’usine sarthoise d’Harman International promise à la vente ou à la fermeture
Systèmes audio pour l’automobile

Lors d’un comité d’entreprise tenu à l’usine de Château-du-Loir (Sarthe), jeudi 24 avril, le groupe américain Harman International a mis en avant le contexte concurrentiel de plus en plus âpre l’amenant à "étudier toutes les solutions envisageables", soulignant en particulier un marché européen de l’automobile qui décline et l’émergence de nouveaux acteurs ultra-compétitifs dans les pays émergents. Le site Harman International de Château-du-Loir (Sarthe) emploie 185 salariés (moyenne d’âge : 47 ans) à la fabrication de haut-parleurs et d’amplificateurs haut de gamme pour des marques comme Mercedes, Jaguar, Land Rover, BMW ou encore Ferrari.

Contrats non-renouvelés

Les lignes ne tournent qu’à 30 % de leurs capacités de production, précise la direction, un niveau appelé à baisser encore dans les prochains mois du fait du non-renouvellement de plusieurs contrats au cours des deux dernières années.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pour l’intersyndicale CGT/CFDT, il s’agit d’un "choix stratégique fait sur le seul critère de la rentabilité financière." Harman envisagerait de se désengager progressivement de ses usines dans l’Europe de l’Ouest. "Nous n’avons plus que des produits en fin de vie, accusent les délégués syndicaux. Les nouveaux développements partent en Hongrie et en Chine où a été ouverte en janvier 2014 une usine. Le site est redevenu profitable depuis trois ans malgré le coût des plans sociaux précédents."

L’effectif de Château-du-Loir approchait à la fin des années 1990 le millier de salariés. Les derniers plans sociaux en 2006 et 2008 ont conduit à la suppression de 270 emplois. Ces dernières semaines, des équipes de nuit et de week-end avaient été mises en place. Un prochain comité d’entreprise est prévu le 12 mai.

Jacques Le Brigand

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS