Quotidien des Usines

L’usine sarthoise d’Harman International promise à la vente ou à la fermeture

, , , ,

Publié le

Harman International envisage la fermeture ou, à tout le moins, la cession de son usine à Château-du-Loir (Sarthe) appartenant à sa division des systèmes audio pour l’automobile. Aucune date précise n’est encore avancée.

L’usine sarthoise d’Harman International promise à la vente ou à la fermeture
Systèmes audio pour l’automobile
© Harman

Lors d’un comité d’entreprise tenu à l’usine de Château-du-Loir (Sarthe), jeudi 24 avril, le groupe américain Harman International a mis en avant le contexte concurrentiel de plus en plus âpre l’amenant à "étudier toutes les solutions envisageables", soulignant en particulier un marché européen de l’automobile qui décline et l’émergence de nouveaux acteurs ultra-compétitifs dans les pays émergents. Le site Harman International de Château-du-Loir (Sarthe) emploie 185 salariés (moyenne d’âge : 47 ans) à la fabrication de haut-parleurs et d’amplificateurs haut de gamme pour des marques comme Mercedes, Jaguar, Land Rover, BMW ou encore Ferrari.

Contrats non-renouvelés

Les lignes ne tournent qu’à 30 % de leurs capacités de production, précise la direction, un niveau appelé à baisser encore dans les prochains mois du fait du non-renouvellement de plusieurs contrats au cours des deux dernières années.

Pour l’intersyndicale CGT/CFDT, il s’agit d’un "choix stratégique fait sur le seul critère de la rentabilité financière." Harman envisagerait de se désengager progressivement de ses usines dans l’Europe de l’Ouest. "Nous n’avons plus que des produits en fin de vie, accusent les délégués syndicaux. Les nouveaux développements partent en Hongrie et en Chine où a été ouverte en janvier 2014 une usine. Le site est redevenu profitable depuis trois ans malgré le coût des plans sociaux précédents."

L’effectif de Château-du-Loir approchait à la fin des années 1990 le millier de salariés. Les derniers plans sociaux en 2006 et 2008 ont conduit à la suppression de 270 emplois. Ces dernières semaines, des équipes de nuit et de week-end avaient été mises en place. Un prochain comité d’entreprise est prévu le 12 mai.

Jacques Le Brigand

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte