Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

L’usine Renault de Flins a entamé son programme de modernisation

, , , ,

Publié le

Renault a entamé durant l'été 2015 la modernisation de son usine de Flins à Aubergenville (Yvelines) pour laquelle le groupe va consacrer 100 millions d’euros d’ici fin 2017.

L’usine Renault de Flins à Aubergenville (Yvelines) a profité de la coupure estivale pour entamer la première phase du programme de modernisation du site pour lequel le constructeur automobile a prévu d’investir 100 millions d’euros d’ici fin 2017.

"Ces travaux sont destinés à l’accueil de la fabrication de la Nissan Micra mais ont surtout pour objectif de réaliser un saut industriel et technologique pour construire la performance de l’usine et donc sa pérennité pour 15 ou 20 ans", précise un porte-parole de l’établissement.

Durant un mois, entre juillet et août, 1 100 personnes ont travaillé sur le chantier. Ce dernier a permis d’installer de nouveaux équipements et de réaliser de lourds travaux de génie civil sur l’unique ligne polyvalente de fabrication d’où sortent aujourd’hui la Zoé électrique et la Clio IV et d’où sortiront les Nissan Micra à partir de la fin 2016.

L’atelier tôlerie a été modernisé avec la mise en service de 32 robots ; une opération s’ajoutant au changement de 31 robots en 2014.

Rationaliser le processus

L’atelier de montage a, pour sa part, connu des transformations considérables avec le creusement de nouvelles fosses pour accueillir les chaînes à tablier sur lesquelles vont être posées les voitures. En vue de rationaliser le processus de fabrication l’établissement s’est doté d’un tronçon de chaînes à tablier d’un seul tenant sur une longueur de 180 mètres. "Un seul grand tapis roulant de 180 mètres de long cela ne s’est jamais vu chez Renault où les tronçons de chaîne à tablier ne dépassaient pas 90 à 100 mètres", précise le porte-parole.

Ces chantiers s’accompagnent d’une refonte complète des circuits logistiques qui ont entraîné la construction d’une nouvelle gare routière au bout du bâtiment de montage.

L’usine qui a produit 119 212 véhicules en 2014 prévoit de fabriquer 130 000 Nissan Micra en année pleine. Elle employait 2 439 salariés fin 2014 mais 104 embauches étaient programmées en 2015.

Patrick Désavie

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus