Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

L’usine PSA de Poissy construira un nouveau véhicule de la marque DS

, , , ,

Publié le

L’usine PSA de Poissy (Yvelines) construira le futur véhicule premium compact qui viendra compléter la gamme DS. Un investissement de 150 millions d’euros sera lié à cette fabrication.

L’usine PSA de Poissy construira un nouveau véhicule de la marque DS © D.R.

L’usine PSA de Poissy (Yvelines) aura en charge la fabrication d’un nouveau véhicule du segment premium compact de Citroën. L’annonce en a été faite par Carlos Tavares, président du directoire de PSA Peugeot Citroën, lors d’une rencontre avec les organisations syndicales du site, lundi matin.

"Ce véhicule, qui s’inscrit dans le plan produit de "Back in the Race" (plan pour accélérer le redressement de PSA), dans un segment de marché en très forte croissance, doit plus particulièrement contribuer au développement de la marque DS. Il viendra compléter l’offre de DS sur le segment premium compact, aux côtés de DS3", explique un communiqué du constructeur automobile français.
"Cette annonce réaffirme le savoir-faire du site de Poissy et sa vocation à être centre d’excellence des véhicules premium compact pour les trois marques du groupe", indique Carlos Tavares.

Ce nouveau modèle compact qui pourrait être commercialisé en 2018 sera produit sur la nouvelle plateforme EMP1, dont Poissy sera le site lanceur. "Un investissement de plus 150 millions d’euros dont 100 millions d’euros pour la seule plateforme EMP1 et 50 millions d'euros à la transformation des moyens", précise à L’Usine Nouvelle Frédéric Lemayitch, délégué syndical CFTC de l’usine de Poissy.

"Cette nouvelle va rassurer les salariés"

Selon Frédéric Lemayitch la question des effectifs et d’éventuelles embauches n’était pas à l’ordre du jour de la rencontre de lundi matin. Pour autant la décision du groupe PSA est la bienvenue car elle lève un certain nombre de doutes planant sur l’avenir à long terme du site yvelinois qui ne produit aujourd’hui que 360 voitures par jour (ndlr : C3, DS3 et quelques modèles premium de 208).

"Cette nouvelle va rassurer les salariés alors qu’il y a encore quelques temps on s’interrogeait sur la pérennité de l’usine", se félicite Frédéric Lemayitch. "C’est un secret pour personne que la fabrication de la C3 va s’arrêter d’ici à deux ans et, pour garantir les volumes, il était important de récupérer un véhicule venant en complément de la DS3. Un nouveau véhicule c’est presque une garantie d’activité de sept à dix ans. Le site de Poissy a un avenir bien au-delà de 2025."

Une plate-forme modulable

Ce qui fonde également la confiance des salariés tient les caractéristiques de la plateforme EMP1. "La plate-forme EPM1 peut accueillir différents types de véhicules, berline, SUV, coupé et autres. Ce qui est intéressant c’est qu’avec cette plate-forme modulable une nouvelle voiture en appelle d’autres et que l’on pourra fabriquer des variantes du nouveau véhicule", poursuit Frédéric Lemayitch.

Dans le cadre de son accord "Nouveau contrat social", PSA Peugeot Citroën avait pris l’engagement d’annoncer sur la période 2014 – 2016, le lancement d’au moins un modèle dans chacune des usines d’assemblage du groupe en France. "Avec l’attribution d’un nouveau véhicule au site de Poissy et après les annonces à Sevelnord, à Rennes (Ille-et-Vilaine), à Sochaux/Montbéliard (Doubs) et de deux nouvelles silhouettes à Sausheim/Mulhouse (Haut-Rhin), PSA Peugeot Citroën respecte ses engagements", rappelle le communiqué de PSA.

Patrick Désavie

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle