L'usine PSA Aulnay toujours à l'arrêt

La direction du site PSA d'Aulnay-sous-Bois a décidé de poursuivre l'arrêt jusqu'au lundi 28 janvier au plus tôt. Une partie des 3 000 salariés est en grève depuis une semaine pour protester contre la fermeure de l'usine prévue pour 2014. Ils ont retouvé mercredi 23 janvier des salariés de Renault pour faire "cause commune".

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'usine PSA Aulnay toujours à l'arrêt

Plan de restrucuturation et fermeture d'usine chez PSA, négociations tendues entre direction et syndicats chez Renault : les salariés des deux constructeurs français se mobilisent en ce début d'année 2013.

En grève depuis le mercredi 16 janvier, les salariés d'Aulnay protestent contre le plan de restructuration annoncé l'été dernier et qui prévoit notamment la fermeture de l'usine en 2014 ainsi que 8 000 suppressions de postes en France. Indiquant que "les conditions de sécurité ne sont pas remplies", une porte-parole de la direction a fait savoir ce mercredi que la décision a été prise de maintenir la production à l'arrêt jusqu'au lundi 28 janvier au plus tôt.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Seuls les cadres et agents de maintenance du site, soit environ 500 des 3 000 salariés, avaient déjà repris mercredi matin et continueront à travailler cette fin de semaine. Lundi dernier, la direction avait décidé de ne pas rouvrir, avançant d'abord une avarie technique et des difficultés liées à la neige, puis un "sabotage", à savoir des câbles électriques sectionnés dans l'atelier ferrage. Mais, pour la CGT, cette fermeture visait clairement à désorganiser le mouvement de grève en cours.

De concert avec les salariés de Renault

Mais le mouvement de protestation a pris une tournure inédite mercredi 23 janvier. Plusieurs centaines de salariés de l'usine Renault de Flins dans les Yvelynes, qui débrayaient pour protester contre le projet d'accord compétitivité, ont été rejoints par des salariés de PSA d'Aulnay venus faire "cause commune".

"Les salariés sont réunis aujourd'hui pour faire cause commune. Nous, chez Peugeot, ils ferment Aulnay avant d'appliquer les mêmes accords", a indiqué à l'AFP le délégué CGT de PSA Aulnay, Jean-Pierre Mercier. "Qu'on soit de Renault, de PSA ou les sous-traitants, il faut qu'on soit tous ensemble", a-t-il ajouté.

Le reportage de FTVi consacré à la manifestation commune des salariés de PSA et de Renault

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS