L'usine nantaise de la Seita pourrait fermer selon la CGT

La CGT a appris, par une fuite, un projet de restructuration incluant la fermeture de l'usine du fabricant de cigarettes Seita à Carquefou (Loire-Atlantique), dont les volumes ne cessent de baisser.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'usine nantaise de la Seita pourrait fermer selon la CGT

L'usine de cigarettes de la Seita, qui emploie 327 salariés à Carquefou (Loire-Atlantique), en périphérie nantaise, pourrait fermer ses portes. L'information émane de la CGT du site qui l'a appris par le biais "de fuites au niveau du groupe à l'étranger". La Seita est une filiale du britannique Imperial Tobacco. Cette fermeture s'inscrirait dans le cadre d'un plan de restructuration plus vaste visant à supprimer plus de 30 % des effectifs français du cigarettier. Le centre de recherche de Bergerac (Dordogne), qui emploie 27 salariés, serait lui aussi menacé. Le plan toucherait aussi les effectifs en Grande-Bretagne.

Pour la CGT, ces fuites tendent à confirmer des rumeurs qui courraient déjà depuis un certain temps. Interpellée par les salariés, la direction du site n'a pas confirmé ce plan mais aucun démenti ne leur est parvenu. Dès lors, ils s'attendent à en savoir davantage lors d'un comité d'entreprise prévu mi-avril.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Hausse des prix, prévention et cigarette électronique

L'usine de Carquefou, qui vient de fêter ses 40 ans, produit 12 milliards de cigarettes par an dont un tiers pour le marché français et les deux tiers pour l'export. Selon la CGT, ce volume risque cependant de ne pas être atteint cette année compte tenu de la baisse de la demande en France et en Europe. Les hausses successives des prix, la prévention et la montée en puissance de la cigarette électronique affectent le secteur.

Le site nantais a déjà perdu 40 postes depuis sa reprise par Imperial Tobacco en 2008. En France, la Seita emploie près de 1 150 salariés sur cinq sites dont deux usines de production à Carquefou et Riom (Puy-de-Dôme). Le site avait bénéficié de 18 millions d'euros d'investissement en 2004 dans la perspective d'augmenter sa capacité de production de 12 à 20 milliards de cigarettes, niveau de production jamais atteint.

Emmanuel Guimard

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS