Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

L'usine Innolation de panneaux isolants remplace Thyssenkrupp

, ,

Publié le

L'allemand Stotmeister met en service son usine d'isolants de façades à Amilly (Loiret). Il a investi 12 millions d'euros.

L'usine Innolation de panneaux isolants remplace Thyssenkrupp
Site Innolation à Amilly (Loiret)
© Innolation

Un industriel allemand en remplace un autre à Amilly (Loiret). Sur une friche industrielle laissée vacante par l'équipementier automobile Thyssenkrupp-Sofedit en 2009, l'allemand Stotmeister, plus connu sous sa marque Sto, a investi 12 millions d'euros afin de produire des panneaux isolants. Daniel Schmitt, PDG d'Innolation, a inauguré la nouvelle unité le 15 janvier 2015. Malgré le ralentissement dans le secteur du BTP en Europe de l'ouest. "Notre actionnaire croit dans le dynamisme du marché français et s'implique sur le long terme", assure le dirigeant

L'usine emploie une trentaine de personnes. La capacité de production atteint 300 000 mètres cube. Il s'agit d'un isolant de nouvelle génération, un polystyrène graphité, protégé par un brevet. Innolation garantit une "précision inégalée de découpe, une stabilité dans les dimensions et la planéité", dit Daniel Schmitt.

Sur le segment du mur manteau, l'usine loirétaine d'Innolation complète une autre usine du groupe, à Launigen, en Allemagne. Grâce aux normes plus strictes dans le bâtiment qui se développent partout en Europe, l'industriel prévoit une croissance pérenne d'environ 2 à 3 % par an.

Stotmeister est une grosse ETI allemande (1,116 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2013) dans le secteur des enduits et matériaux pour le bâtiment. Elle s'appuie sur une quinzaine d'usines en Europe et aux Etats-Unis et emploie 5 000 salariés. Fondé en 1835, Stotmeister est présent depuis 35 ans en France. Il avait racheté le fabricant de matériaux Bessier de La Chapelle-la-Reine (Seine-et-Marne), en 2002, et le vendéen Sicof basé à La Copechagnière en 2003.

Stéphane Frachet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle