Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

L’usine Honeywell de Condé-sur-Noireau devrait fermer en 2013

, , ,

Publié le

Un accord sur le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) a été conclu vendredi 13 juillet entre les représentants du personnel et la direction de l'usine Honeywell de Condé-sur-Noireau (Calvados).

L’usine Honeywell de Condé-sur-Noireau devrait fermer en 2013 © NPA

Le sous-traitant automobile emploie 325 personnes dans son usine normande dont la fermeture est fixée au 30 juin 2013. "C'est une journée très, très noire. Ça fait 9 mois que l'on vit dans l'incertitude et les gens étaient au bout du bout", a indiqué à l'AFP Olivier Gaugain, secrétaire du syndicat FO.

"La fermeture va coûter environ 120 millions d'euros à Honeywell. Si on avait investi le quart de cette somme sur le site, on sauvait entre 400 et 500 emplois compte-tenu des sous-traitants", s'est-t-il indigné.

Le comité d’entreprise avait déposé un recours devant la justice. Il réclamait l’annulation de la procédure de consultation des salariés qui procède un PSE pour "défaut de loyauté". Les syndicats étant convaincus que la fermeture de Condé est liée à l'ouverture d'un site en Roumanie. Cette décision met donc fin au recours entrepris par le CE.

L’usine qui fabrique des plaquettes de frein est largement dépendante de la santé financière de PSA. Elle travaille à 70% pour le constructeur français.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle