Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

L'Usine extraordinaire, le retour !

Publié le

À nos lecteurs Pour sa seconde édition, L’Usine extraordinaire – dont " L’Usine Nouvelle " est partenaire – a choisi Marseille (Bouches-du-Rhône). À nouveau, il s’agit d’accueillir gratuitement tous ceux qui ont envie de "changer d’idée sur l’usine". Rendez-vous les 14, 15 et 16 novembre prochains.

L'Usine extraordinaire, le retour !
L’opération séduction menée à Paris, au Grand Palais, pour retisser les liens entre l’industrie et la société va se poursuivre dans la cité phocéenne.

Le Grand Palais n’en est toujours pas revenu. Pendant trois jours, l’an passé, sa verrière a retrouvé l’atmosphère d’effervescence et de modernité des expositions universelles du tournant du xxe siècle, à l’époque où la France triomphait en leader mondial des technologies. Ce bâtiment parisien dédié à l’industrie, mais qui désormais accueille surtout des expositions et des foires d’art contemporain, avait renoué pour l’occasion avec sa vocation de vitrine de l’industrie du futur. Le premier jour, il a vu se déverser un bus rempli de collégiens ou de lycéens toutes les 90 secondes. Chez Michelin et Sanofi, on n’en avait jamais vu autant... Au total, malgré sa fermeture le samedi pour cause de manifestation de Gilets jaunes, le Grand Palais a accueilli 40 500 visiteurs dont 13 000 scolaires.

Pour sa seconde édition, L’Usine extraordinaire – dont "L’Usine Nouvelle" est partenaire, car nous partageons cette volonté de réconcilier l’industrie avec les jeunes et le grand public – a choisi Marseille (Bouches-du-Rhône). Merveilleux terrain de jeu pour démontrer que l’usine d’aujourd’hui est un lieu de production connecté et inspirant, et un acteur engagé pour une société responsable ! À nouveau, il s’agit d’accueillir gratuitement tous ceux qui ont envie de "changer d’idée sur l’usine" : la manifestation, qui aura lieu les 14, 15 et 16 novembre prochains sur l’esplanade du J4 et sur un bateau amarré sur les quais du port de Marseille-Fos, attend quelque 20 000 visiteurs "entre terre, ciel et mer". On aurait pu ajouter "soleil"...

Et comme à Paris lors de la première édition de L'Usine extraordinaire au Grand Palais, le Conseil national de l'industrie, présidé par le Premier ministre et dirigé par Philippe Varin, aura lieu le jour de l'ouverture, dans le grand l'auditorium du MuCEM, le 14 novembre matin.

Champions internationaux et PME d’excellence

Cette nouvelle édition mettra en tout cas l’accent sur le potentiel de l’industrie dans le sud de la France : elle abrite aussi bien des champions internationaux que des PME industrielles d’excellence dans l’aéronautique, la mer, l’énergie ou la chimie. Au programme des trois journées : des expériences immersives à la découverte des coulisses de l’usine, des rencontres avec les salariés (et salariées) de l’industrie, des ateliers et des échanges inspirants sur le rôle des usines pour répondre aux grands défis environnementaux et sociaux... Les deux premiers jours seront dédiés aux scolaires ; 150 étudiants des écoles d’ingénieurs de la région organiseront plusieurs centaines de visites guidées. Les expériences de réalité augmentée ou de réalité virtuelle risquent encore de faire fureur. La troisième journée sera destinée au grand public.

Cinquante entreprises industrielles sont déjà mobilisées, avec des mécènes comme EDF, Corsica Linea, Airbus et STMicroelectronics. Le bateau accueillera des conférences et des débats sur les métiers, la RSE et l’innovation. Le Mucem hébergera de son côté le Forum de l’industrie destiné aux chefs d’entreprise, au monde de la formation et aux décideurs institutionnels. "L’Usine Extraordinaire est d’abord une dynamique, explique Bruno Grandjean, le président de la Fondation Usine extraordinaire, à l’origine de l’initiative. Elle remobilise autour d’un projet fédérateur, la grande famille de l’industrie et au-delà : associations, médias, monde de l’éducation..." Il ne faudra donc plus parler de "L’Usine extraordinaire au Grand Palais", mais "Des Usines extraordinaires". Bernard Bigot, le directeur général d’Iter, qui préside cette édition de L’Usine extraordinaire, souligne que le choix du lieu n’est pas anodin, car la ville de Marseille est un "creuset culturel et social représentatif de la dimension inclusive portée par la Fondation Usine extraordinaire". Et par l’industrie en général...

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle