Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine du futur, désormais une réalité

Publié le

Publi-rédactionnel L'usine digitale, appelée aussi usine du futur, représente un enjeu important, non seulement pour les grandes sociétés mais aussi et surtout pour les petites et moyennes industries (PMI).

L'usine du futur, désormais une réalité

À l'heure où l'industrie se dirige vers une production de masse individualisée, les industriels doivent profondément revoir leur organisation afin d'être davantage interconnectés avec leurs fournisseurs et leurs clients. L'usine digitale leur offre alors l’occasion d’accomplir un saut technologique qui devrait les aider à se développer.

« L'usine du futur n'est pas une création marketing mais bien une réalité, assure Alain Greffier, directeur Factory Automation de Siemens Digital Factory. Des solutions concrètes sont disponibles et de nouveaux maillons technologiques apparaissent pour accroître la compétitivité et jouer le jeu d’une économie mondialisée. Il faut savoir comment les utiliser dans l’industrie ».

Une offre complète

Le groupe Siemens propose d’accompagner les industriels français dans cette voie. Acteur de premier plan dans le développement de l’industrie du futur en France, Siemens, leader mondial du secteur, propose des logiciels industriels couvrant l'intégralité du cycle de développement des produits et la chaîne de valeur de la production. Des solutions et services sont dès à présent disponibles et peuvent s’adapter pour répondre efficacement aux enjeux de l’industrie manufacturière, de l’industrie des procédés ou encore des constructeurs de machines.

Le projet « Industrie du Futur », présenté en mai dernier par Emmanuel Macron, va jouer un rôle central dans la démarche de la seconde phase de la « Nouvelle France Industrielle » avec pour objectif d’amener chaque entreprise à franchir un pas sur la voie de la modernisation de son outil industriel et de la transformation de son modèle économique par le numérique. Le plan « Industrie du Futur » a pour vocation d’aider deux mille projets destinés à moderniser les PME et ETI françaises.

« Il y a un vrai consensus entre les régions, l'État, la Banque publique d'investissement (Bpifrance) et les syndicats professionnels pour innover et redynamiser l'industrie française », assure Alain Greffier.

Dans cette optique, Siemens entend accompagner les petites et moyennes entreprises dans cette transition vers l'usine du futur. « Nous avons des démonstrateurs à leur disposition, des packages à leur proposer, précise Alain Greffier. Siemens a même créé un centre de formation à Lyon (centre Sitrain) pour leur permettre de se familiariser avec ce concept, en comprendre les mécanismes et surtout apprendre comment en tirer des bénéfices pour leurs propres sites. Le rôle de cet institut de formation est de démystifier l'usine du futur, la rendre accessible à tous. Ce système augmente l'univers des possibles, mais changer l'outil ne suffit pas, il implique aussi de revoir l'organisation humaine. »

 

Démystifier l'usine du futur

Car cette nouvelle approche renvoie à des champs complexes : réseaux de production permettant une communication continue et instantanée entre les différents outils industriels, réduction du temps de conception des nouveaux produits par l’intégration des cycles de design du produit et des process, ou encore flexibilité de la production grâce aux systèmes cyberphysiques (CPS pour cyber-physical systems).

Siemens permet ainsi aux entreprises de ne pas se lancer dans des investissements trop lourds – notamment pour les PME-ETI – pour un retour sur investissement limité. « La question essentielle pour chaque industriel sera de savoir ce qui a du sens dans son usine, précise Alain Greffier. À nous ensuite de trouver des éléments concrets lui permettant de gagner en compétitivité, étape par étape et de l’emmener vers “son” usine du futur ».

Siemens mise alors sur les indicateurs clés de performance (ou KPI) et sur le « proof of concept » afin d'assurer une véritable rentabilité à ses clients industriels. « Aujourd'hui, les petites entreprises doivent avancer dans le sens de la digitalisation rentable et efficace, si elles ne veulent pas perdre en compétitivité », assure Alain Greffier.

 

Ce contenu vous est proposé par Siemens

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle