L’usine Draka Paricable d’Aubevoye en cours de fermeture

Les négociations se poursuivent entre les salariés de l’usine Draka Paricable d'Aubevoye (Eure) vouée à la fermeture, et la direction de Prysmian. Le groupe italien estime qu’il doit adapter son organisation industrielle pour rester compétitif sur le marché des câbles basse et moyenne tension. Il assure que 76 salariés en production seront reclassés.

Partager
L’usine Draka Paricable d’Aubevoye en cours de fermeture

Les mesures d’accompagnement liées à la fermeture de l’usine Draka Paricable d’Aubevoye (Eure), spécialisée dans la production de câbles basse et moyenne tension pour l’industrie électrique, sont toujours en discussion. Les négociations entre la direction et les partenaires sociaux ont commencé le 24 juillet 2014, date d’ouverture de la procédure d’information/consultation. Cette usine avait été rachetée en 2011 par le groupe italien Prysmian, spécialiste des câbles en basse et moyenne tension pour les réseaux de distribution d’énergie, dans le cadre de la fusion Prysmian/Draka.

Les 92 salariés de l’usine d’Aubevoye dénoncent à la fois le principe de la fermeture du site ainsi que le niveau de la prime supra légale qui leur est proposé. Mardi 23 septembre, ils ont distribué des tracts aux abords de l’usine Prysmian d’Amfreville-la-Mi-Voie (Seine-Maritime) près de Rouen, l’une des trois usines du groupe Prysmian en France.

Le site d’Aubevoye pénalisé par des équipements vieillissants

Selon la direction du groupe, un contrat de travail sera proposé dans les deux autres sites français du groupe – Amfreville-la-Mi-Voie (Seine-Maritime) qui emploie 85 salariés et Gron (Yonne), où travaillent 303 personnes – aux 76 salariés d’Aubevoye qui occupent aujourd’hui un poste de production. Le groupe précise que des "opportunités de reclassement" seront présentées aux autres salariés dans des fonctions support au sein du groupe et principalement en France.

Le groupe Prysmian estime que c’est le contexte économique "défavorable depuis une dizaine d’années dans le secteur basse et moyenne tension" qui le contraint à fermer le site d’Aubevoye et à regrouper ses activités. Il se dit impacté par la crise du marché du bâtiment et la montée en puissance de concurrents très offensifs sur les prix.

Les usines dédiées à ce marché en France sont en sous-capacité et voient leurs marges diminuer de façon importante, explique le groupe. Le site d’Aubevoye, serait, en outre, pénalisé par des équipements vieillissants et afficherait, selon la direction, des coûts de production de 12 % supérieurs (en euro/tonne) par rapport aux deux autres sites.

Claire Garnier

0 Commentaire

L’usine Draka Paricable d’Aubevoye en cours de fermeture

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS