L’usine de Michelin de Vannes lance un plan de compétitivité durable

L’usine Michelin de fils métalliques de Vannes (Morbihan) investit 22 millions d'euros sur cinq ans et revoie son organisation pour regagner en compétitivité. Les composants qu’elle produit entrent dans la fabrication des pneus poids lourds des sites du groupe sur tous les continents. L’effectif en CDI passera de 450 à 350 salariés sans aucun départ contraint.

Partager
L’usine de Michelin de Vannes lance un plan de compétitivité durable

Spécialisée dans la production des renforts métalliques qui entre dans la fabrication des carcasses de pneus, l’usine Michelin de Vannes (Morbihan) a été durement touchée par le ralentissement du marché des véhicules poids lourds. Le groupe a d’ailleurs réorganisé ses moyens de production sur ces composants en fermant son usine de Fossano, en Italie. Si l’avenir de Vannes n’était pas directement en cause, ses performances moyennes, avec des coûts de revient élevés nécessitait une remise à niveau.

C’est chose faite avec le lancement de Cap 2021, l’aboutissement d’un chantier de deux ans mené avec l’ensemble du personnel.
Machines trop anciennes, gamme à revoir, frais de structure trop lourd, faible motivation menant à de petits arrêts de travail à répétition… Après un diagnostic sans concession et l’identification de quelques points forts comme le service client et les compétences techniques et procédés, la stratégie et l’organisation du site ont été revues. Le tonnage traité devra augmenter de 60 % d’ici 2021 par rapport à 2015. Un plan d’investissement de 22 millions d'euros a été arrêté pour les cinq prochaines années et les effectifs passeront de 450 salariés à 350 pour ce qui concerne les CDI. Un doublement des capacités est prévu sur certains produits (le laitonnage), l’atelier "tringle" va être réimplanté.

Réorganisation du travail

Les investissements en matière d’automatisation se feront au fil des départs à la retraite du personnel de production (une vingtaine par an) car aucun départ n’est imposé. L’organisation du travail se poursuivra en trois équipes de semaine et deux équipes week-end avec une petite flexibilité sur ces dernières pour pouvoir mieux absorber des variations de commandes. Une centaine de personnes vont voir leur poste évoluer et un grand plan de formation est prévu.

Pour ce qui concerne les équipes de direction et les fonctions supports, des mobilités internes sont prévus. Le chantier sur le diagnostic et les solutions a été mené par 140 salariés répartis en douze groupes de travail. Selon un porte-parole du site : "Le taux d’absentéisme s’est déjà réduit depuis le lancement du projet car les salariés ont désormais une meilleure visibilité sur leur avenir." Michelin produit actuellement en interne 60 % des structures métalliques qui entrent dans la fabrication de ces pneus. Vannes est la troisième usine française à signer un pacte d’avenir après Roanne (Loire) il y a deux ans et la Roche-sur-Yon (Vendée) en 2016.

Anne-Sophie Bellaiche

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Assurance Qualité Matériaux et Procédés Spéciaux

Safran - 19/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS