L’usine de Bochum maintenue jusqu'à la fin de la Zafira

Il faudra maintenant attendre le 28 juin pour connaitre l’avenir de l’usine Opel de Bochum.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’usine de Bochum maintenue jusqu'à la fin de la Zafira

Après l’assemblée générale des actionnaires mardi 12 juin, à Détroit, la maison mère d’Opel, General Motors, a annoncé qu’il entamait des négociations avec le syndicat IG Metall et les différents conseils représentatifs des salariés du groupe pour prolonger jusqu'à fin 2016 l'accord qui excluait tout licenciement et fermeture d'usine en Allemagne d'ici à fin 2014.

"Concrètement, GM a annoncé que toutes les usines seront conservées jusqu’en 2016, a assuré le porte-parole de l’usine de Bochum, Alexander Bazio. Après cette date, rien n’est encore décidé et Opel ne s’exprimera pas". GM a cependant précisé que compte-tenu de la situation actuelle aucun nouveau modèle ne serait attribué à l’usine allemande après 2016. De quoi inquiéter les ‘Opelaner’ (salariés d’Opel, en allemand).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Echéance à 2016

"En surface, c’est une bonne nouvelle : Opel Bochum ne devrait pas fermer avant 2016, ironise Jorg Linden, porte-parole de la Chambre d’Industrie de la ville. Mais si on creuse, cela signifie qu’en 2017, l’usine sera vraiment menacée et fermera. C’est une mauvaise nouvelle au final !". Jorg Linden compte profiter des quatre années qui restent à l’usine pour convaincre General Motors d’y produire un des nouveaux modèles de sa gamme.

"GM nous annonce le lancement de 23 nouveaux modèles, pourquoi ne pas en produire un, voire deux, voire plus à Bochum ? L’usine en a les capacités !", souligne Jorg Linden. A côté du Zafira, le site de Bochum produit une ancienne version du monospace et de l’Astra (les ‘Classic’). Or la production de l’Astra Classic s’arrêtera en 2013. Pour se maintenir, l’usine doit donc récupérer la production d’un nouveau modèle.

Malgré les déclarations de GM, Alexander Bazio, ne ferme pas la porte à l’arrivée d’un nouveau modèle : "GM a annoncé que toutes les usines seront conservées jusqu’en 2016. Comme la production d’un modèle dure 6 à 7 ans et celle du Zafira a débuté en 2011, elle peut se poursuivre jusqu’en 2018".

Dix usines en trop

Dan Ackerson, le patron de GM, a annoncé mardi un plan très agressif pour redresser les profits du constructeur, une opération qui passera par un remaniement de son outil industriel dans le monde, dont celui d’Opel. "Nous devons travailler à obtenir des résultats positifs durables pour nos opérations en Allemagne", soutient le patron du constructeur allemand Karl-Friedrich Stracke, cité dans un communiqué. "Opel a besoin d'ajuster son activité d'une manière qui permette la rentabilité y compris dans des conditions difficiles", ajoute-t-il. General Motors veut par exemple généraliser le passage à 3 équipes, une pratique qui a déjà cours à Bochum. L’usine de la Ruhr tourne actuellement à 100% de ses capacités. "Théoriquement, nous pouvons aller plus loin et ajouter 25% de production supplémentaires. Mais ça demandera un travail d’organisation" précise Alexander Bazio.

Bochum reste cependant un des sites les plus menacés en Europe, encore plus depuis la signature de l’accord avec PSA. Analystes comme dirigeants des constructeurs estiment qu’une dizaine d’usines doivent être fermées pour ajuster les capacités de production à la demande européenne d’automobiles.

Pauline Ducamp et Astrid Gouzik

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS