L’usine d’Argenteuil de Dassault Aviation pourrait perdre 300 emplois

Selon la CGT, l’usine d’Argenteuil (Val-d'Oise) de Dassault Aviation pourrait perdre jusqu’à 300 emplois dans le cadre de la spécialisation des sites français de l’avionneur.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’usine d’Argenteuil de Dassault Aviation pourrait perdre 300 emplois
Le Falcon 5X

L’usine d’Argenteuil de Dassault Aviation ne sera pas épargnée par le plan de spécialisation des neuf sites industriels hexagonaux du groupe annoncée il y a quelques mois par le PDG de l’entreprise Eric Trappier. L’établissement d'Argenteuil (Val-d’Oise) perdrait entre 200 et 300 salariés, soit jusqu’à un tiers de ses effectifs de 920 personnes, selon l’estimation faite par la CGT après une réunion avec la direction du site la semaine dernière.

L’assemblage des fuselages des appareils militaires et civils de l’avionneur qui constitue la colonne vertébrale de l’activité de l’usine se trouve fortement touché par cette réorganisation. "Deux bâtis sont déjà partis vers Biarritz, le bâti alésage voilure et le bâti de couture. Il ne va rester à Argenteuil que les tronçons avants du Falcon et du Rafale", explique Anthony De Castro, secrétaire CGT.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Crainte d'une délocalisation de la production

La CGT affirme que d’autres services seront également délocalisés au profit des sites de Mérignac (Gironde) et de Seclin (Nord), notamment la chaîne d’usinage des machines à commandes numériques qui prendrait la direction de Seclin "à l’horizon 2018 ou 2019", selon Anthony De Castro.

Si le PDG du groupe a fait valoir qu’aucun site ne fermerait, la CGT de l’usine d’Argenteuil craint que cette perte de substance menace la pérennité de l’établissement créé en 1952 et qui occupe une superficie de 120 000 mètres dans le centre d’Argenteuil.
La direction de la communication de Dassault Aviation n’a pas souhaité "faire de commentaires" au sujet de ce plan de transformation motivé, entre autres, par les difficultés de vente du Falcon.

Le siège social de Saint-Cloud est, lui aussi, touché par cette vague de réorganisation et une partie des équipes d’ingénieurs qui y travaillent seront tranférés sur la base du volontariat à Mérignac où l’avionneur concentre sa production.

Patrick Désavie en Île-de-France

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS