Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

L'US Air Force augmente les salaires de ses pilotes de drones pour qu'ils ne partent pas dans le privé

Julien Bergounhoux , , , ,

Publié le

L'US Air Force connaît une véritable pénurie de pilotes de drones. Une situation d'autant plus problématique qu'elle investit de plus en plus dans ces technologies et se repose sur elles pour un nombre sans croissant d'opérations.

L'US Air Force augmente les salaires de ses pilotes de drones pour qu'ils ne partent pas dans le privé © Chris Flahive - U.S. Air Force

L'US Air Force a annoncé lors d'un briefing jeudi 15 janvier que ses pilotes de drone allaient voir augmenter la prime spéciale dont ils bénéficient chaque mois. Elle passera de 600 dollars à 1500 dollars.

Le but de cette manoeuvre est d'endiguer le flot de départ parmi les pilotes d'aéronefs contrôlés à distance au sein de l'armée de l'air, qui se tournent de plus en plus vers le privé. Ils sont en effet moins bien rémunérés que les pilotes d'avions de chasse et ne bénéficient pas des mêmes avantages, malgré un nombre d'heures de vol trois fois supérieur à celui de leurs collègues.

les équipes sont surmenées

Avec l'augmentation constante des demandes de renseignement, de surveillance et de support aérien, malgré le retrait des troupes américaines de l'Irak et de l'Afghanistan, les équipes sont surmenées. L'Air Force emploie actuellement 1000 pilotes de drones (principalement sur des MQ-1 Predator et des MQ-9 Reaper, en attendant le déploiement de l'Avenger), pour un besoin estimé supérieur à 1200 pilotes. Elle forme 180 nouveaux pilotes de drones chaque année, mais en aurait besoin de 300 et en perd 240.

Appel à des volontaires

Le département de la Défense américain prévoit par ailleurs d'investir 5 milliards de dollards dans les drones pour l'année fiscale 2015. Pour pallier la pénurie dans l'immédiat, l'armée a annoncé qu'elle va faire appel à la Garde Nationale, à ses réservistes, ainsi qu'à des volontaires.

Julien Bergounhoux

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle