Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L’université d’été de Medef 2013 va brainstormer sur le projet de la France

,

Publié le , mis à jour le 26/08/2013 À 11H46

Le patronat ouvre son université d'été ce mercredi 28 août. L'occasion pour son nouveau président, Pierre Gattaz, de lancer don projet "France 2020" et de réfléchir à l'avenir de l'organisation qu'il dirige depuis juillet.

L’université d’été de Medef 2013 va brainstormer sur le projet de la France © Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Le titre de l’université du Medef 2013 a beau être un idéogramme chinois (le mot crise qui signifie parait-il à la fois danger et opportunité) c’est bien à un exercice d’introspection et de prospective de notre pays que va se livrer l’organisation patronale cette année. En témoigne les thématiques des journées ("Changer d’état d’esprit", "Faire gagner la France", "Conquérir toujours") et les invités qui sont majoritairement français.

Pas de grand témoin étranger comme lors des éditions précédentes, à l’exception de quelques représentants des patronats allemand ou turc ou de Charles Konan Banny, ancien premier ministre de la Côte d’Ivoire et de sa commission dialogue vérité et réconciliation.

5 défis à relever

L’université du Medef débutera mercredi 28 août à 14 heures sur le campus d’HEC à Jouy-en-Josas et se poursuivra jusqu’au vendredi 30 août en fin de matinée. Lors de la plénière d’ouverture, Pierre Gattaz devrait lancer son projet "France 2020" qui mettra à contribution les chefs d’entreprise sur l’ensemble du territoire au cours de l’année prochaine.

Ils plancheront sur 5 défis à relever pour la France qui est selon lui "à la croisée des chemins." Malgré l’invitation répétée du nouveau président du Medef ni le premier ministre, ni le président de la république ne se rendront à l’université mais six ministres participeront aux débats : Arnaud Montebourg, minisutre du Redressement productif, Manuel Vals, ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, ministre du Budget, Sylvia Pinel, ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme, Pierre Moscovici, ministre des Finances, Fleur Pellerin, Ministre chargée des PME, de l’innovation et de l’économie numérique.

L’occasion de faire passer en direct au gouvernement les messages du patronat qui s’inquiète de la tournure des deux gros dossiers de la rentrée : la réforme des retraites et le projet de loi de finances 2014.

Anne-Sophie Bellaiche

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle