L'Union européenne prendra des mesures contre la Hongrie après le vote d'un texte anti-LGBTQIA

(Reuters) - L'Union européenne (UE) va prendre des mesures contre la Hongrie après l'adoption par Budapest d'un projet de loi à l'encontre des LGBTQIA (personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans, queers, intersexes et asexuelles), a déclaré mercredi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'Union européenne prendra des mesures contre la Hongrie après le vote d'un texte anti-LGBTQIA
L'Union européenne (UE) va prendre des mesures contre la Hongrie après l'adoption par Budapest d'un projet de loi à l'encontre des LGBTQIA (personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans, queers, intersexes et asexuelles), a déclaré mercredi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. /Photo d'archives/REUTERS/Lindsey Wasson

Le Parlement hongrois a approuvé la semaine dernière un texte qui interdit "la représentation et la promotion d'identités de genre différentes du sexe à la naissance, du changement de sexe et de l'homosexualité" auprès des personnes de moins de 18 ans.

Ce texte, vivement critiqué par les associations de défense des droits de l'homme et les partis d'opposition en Hongrie, constitue pour Ursula von der Leyen une violation des valeurs fondamentales de l'UE.

"Le projet de loi hongrois est une honte", a-t-elle déclaré à la presse à Bruxelles. Elle a ajouté que l'Union européenne ne ferait aucun compromis sur des principes comme la dignité humaine, l'égalité et le respect des droits de l'homme.

"J'ai demandé à mes commissaires chargés du dossier d'écrire aux autorités hongroises pour exprimer nos inquiétudes sur le plan juridique avant l'entrée en vigueur du projet de loi", a-t-elle dit.

"Je crois fermement en une Union européenne où vous êtes libre d'aimer qui vous voulez. Et je crois en une Union européenne qui embrasse la diversité, c'est le fondement de nos valeurs", a-t-elle souligné.

"Je vais donc utiliser tous les pouvoirs de la Commission pour assurer que les droits de tous les citoyens de l'UE sont respectés, qui que vous soyez et où que vous habitiez", a-t-elle promis.

Le président hongrois János Áder, ancien député et membre du Fidesz, le parti au pouvoir, doit signer ce projet de loi prochainement afin qu'il entre en vigueur.

Mardi, treize Etats membres du bloc, dont l'Allemagne et la France, ont dénoncé ce texte, le qualifiant de "grotesque"

En amont de l'élection de l'an prochain, le Premier ministre Viktor Orban se montre de plus en plus radical sur les grands sujets de société, disant mener un combat pour protéger les valeurs chrétiennes traditionnelles des excès du libéralisme occidental.

(Reportage Sabine Siebold, Francesco Guarascio et Marine Strauss; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS