Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

L’ultra prudence chinoise d’Areva

, ,

Publié le

Alors que Bercy annonce déjà que l’accord signé avec la China National Nuclear Corporation pour la construction d’une usine de retraitement des combustibles usagés, va sauver la filière nucléaire française, Areva ne parle que «?de progrès significatifs des négociations?». Car Areva ne veut pas brader sa technologie de combustibles recyclés MOX, qu’il est seul à détenir. Il sait aussi par expérience que rogner sur l’investissement de départ, c’est risquer retards et dépassements de budget, comme à Rokkasho au Japon ou Savannah River aux États-Unis. Et que la négociation des pénalités, sur un contrat de 10?milliards d’euros, est la clé pour la survie de l’entreprise.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle