L'Usine Santé

L'UFC-Que Choisir porte plainte contre 5 fabricants de crème solaire pour enfants

Publié le

Clarins, Bioderma, Biosolis, Alga Maris et Lovea sont visés par une plainte déposée par l'UFC-Que Choisir pour pratique commerciale trompeuse et tromperie. En cause : leurs crèmes solaires pour enfants présentent une protection insuffisante contre les UVA.

L'UFC-Que Choisir porte plainte contre 5 fabricants de crème solaire pour enfants © Pixabay

Alors que les têtes blondes ne vont pas tarder à prendre le chemin de la plage, l'UFC-Que Choisir a passé au crible 17 crèmes solaires d'indices élevés (50 et 50+). Et le constat est alarmant. "Fausse sécurité sur les UVA pour près d'un tiers des produits !"

"Alors que leurs emballages débordent de mentions rassurantes, les résultats révèlent de graves carences en termes de protection aux UV, alors que le strict minimum pour des crèmes solaires est de protéger de ces rayons nocifs !", insiste l'association de consommateurs.

Selon leur étude, tous les produits testés protègent correctement des UVB, en revanche "cinq d’entre eux  n’offrent pas - et de loin - la protection minimale contre les UVA requise par les experts français et les autorités européennes". S'ils ne sont pas responsables des coups de soleil, les UVA sont tout aussi dangereux et responsables des cancers de la peau. Ces cinq produits sont : le lait solaire spécial enfant 50+ de Clarins, Photoderm kid 50+ de Bioderma, Lait solaire kids 50+ "bio" de Biosolis, crème solaire enfant 50+ "bio" d’Alga Maris et Spray hydratant kids "bio" 50 de Lovéa.

Le lait solaire le mieux noté dans le panel est finalement un produit de la marque Cien, commercialisée par Lidl, également la moins chère. 

 

Voir la liste des produits testés

 

"Les consommateurs ne peuvent pas non plus se fier aux produits de grande marque, en effet le ‘lait solaire spécial enfant’ de CLARINS est le plus mal noté de notre test et écope, au côté du spray solaire ‘Photoderm kid’ de BIODERMA, de la recommandation peu enviable ‘NE PAS ACHETER’", déplore l'UFC-Que choisir.

Suite à cet essai, elle a décidé de déposer plainte auprès du tribunal de Paris contre les fabricants Clarins, Bioderma, Biosolis, Alga Maris et Lovea pour pratique commerciale trompeuse et tromperie. En attendant, l'UFC enjoint les fabricants concernés de retirer sans délai leurs produits des rayons et de procéder à un rappel. A défaut l’Association saisira la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF).

L'UFC met à disposition des parents un guide d'achat crème solaire et des conseils pratiques, consultables ici.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte