L'UE veut réduire de 37,5% les émissions de CO2 des voitures neuves

L'UE vise une réduction de 37,5% des émissions de CO2 des véhicules neufs dans les douze ans à venir. Une position est plus sévère que celle adoptée par les États membres, qui misaient sur une réduction de 35% des émissions de dioxyde de carbone d'ici à 2030.

Partager
L'UE veut réduire de 37,5% les émissions de CO2 des voitures neuves
Les constructeurs devront électrifier leurs nouveaux modèles pour respecter leurs objectifs d'émission de CO2 d'ici 2030.

Les constructeurs automobiles devront parvenir à une baisse de 37,5% de leurs émissions de CO2 d’ici à 2030. Après plusieurs mois de discussions, les négociateurs des États membres de l’Union européenne (UE) et du Parlement européen ont trouvé une position commune lundi 17 décembre sur la réduction des émissions de dioxyde de carbone (CO2) des véhicules neufs. Celles-ci devront donc chuter de plus d’un tiers par rapport au seuil fixé en 2021.

La position est au total plus dure que celle des 28 États de l’UE, qui étaient parvenus à s’accorder sur une diminution de 35% des émissions de CO2 en octobre 2018. Et ce, malgré la réticence de plusieurs pays, dont l’Allemagne qui avait préféré s’aligner sur la position de l’exécutif européen et ne pas excéder les 30% de baisse. Mais la décision finale est moins abrupte que celle exigée par le Parlement européen, qui misait sur une diminution de 40%. En parallèle, les camionnettes neuves devront pour leur part réduire leurs émissions de CO2 de 31% d’ici à 2030, avec un objectif intermédiaire de 15% en 2025, le même que pour les véhicules particuliers.

Sans surprise, la décision – qui reste suspendue à l’approbation formelle du Parlement et du Conseil de l’UE – a suscité son lot de réactions. Dans un tweet, le ministre de la Transition écologique français François de Rugy a "[salué] l’accord trouvé par l’UE sur la baisse de 37,5% des émissions de CO2 des voitures d’ici 2030", y voyant un "effort important que doit faire l’industrie automobile pour prendre sa part dans la lutte contre le réchauffement climatique".

Un "impact majeur" sur l'emploi selon l'ACEA

Certains se sont montrés moins enthousiastes sur l’ampleur de la décision, à l’image de l’ONG Transport&Environment (T&E). Son directeur Greg Archer estime dans un communiqué que cette décision constitue "un progrès, mais n’est pas assez rapide pour répondre aux objectifs climatiques" fixés "par l’Union européenne pour 2030 ou ceux de l’accord de Paris sur le climat".

L’Association des fabricants européens d’automobiles (ACEA) a de son côté fait part de "sérieuses inquiétudes concernant l’objectif de CO2 très difficile à atteindre pour les constructeurs d’ici 2030". L’association pointe du doigt "le manque d’une infrastructure de recharge suffisamment dense" pour les véhicules alternatifs, qui "freine une acceptation large des consommateurs". Mais surtout, l’ACEA estime que ces objectifs de CO2 auront un "impact majeur sur les emplois sur l’ensemble de la chaîne de valeur automobile, qui embauche 13,3 millions d’Européens" selon les estimations de l’association.

Un discours qui se fait entendre de plus en plus chez les constructeurs automobiles impliqués dans la transition des véhicules thermiques vers les équivalents électriques ou hydrogène. Chantage à l’emploi ou réalité ? Une chose est sûre, les besoins en main-d’œuvre sont moins importants pour un véhicule électrique que pour un véhicule essence ou diesel, compte tenu de la complexité moindre des premières voitures. Et d’autant plus que le cœur du système, la batterie, n’est pour l’instant pas produite par les constructeurs ou la filière automobile existante.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

92 - Vaucresson

Exploitation, gestion et entretien de deux établissements d'accueil du jeune enfant de la Croix Blanche et Jardy

DATE DE REPONSE 11/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS